Les moustiques en Février: ils sont encore là!

Mais c’est quoi ça ??? Vous entendez des bourdonnements familiers chez vous, les mêmes qui vous empêchent de profiter de vos apéros dans le jardin et qui vous empêchent de dormir la nuit : les moustiques. Pourtant, tout ça c’est en été. Alors que comment se fait-il qu’il y ait des moustiques en février? Y-a-t’il lieu de s’inquiéter ? On vous éclaire sur la question dans cet article. 

Des moustiques en février: comment c’est possible?

Les moustiques étaient encore là pendant les fêtes et le sont toujours en février!!! Rien de très surprenant d’après les scientifiques, notamment en Drôme et en Ardèche. Les femelles sortent peu à peu de leur hibernation avec les températures qui commencent à monter doucement mais sûrement. En plus, il y a eu pas mal de pluie, des conditions optimales pour des moustiques (notamment les culex) qui ne veulent rien d’autre que se développer. Il ne faut donc pas s’étonner que des moustiques trouvent refuge dans les vides sanitaires où ils peuvent se développer etc. Ceux qui vivent en pleine nature ont décidé de sortir de leurs cachettes pour se rapprocher de la civilisation. 

Des moustiques en février: ils ne piquent pas encore 

Normalement, les moustiques que vous entendez aujourd’hui ne piquent pas encore, sauf en cas de malentendu. Certes, ce sont toutes des femelles mais elles n’auront pas besoin d’un repas de sang avant le printemps. C’est à ce moment qu’elles auront besoin des nutriments de notre hémoglobine pour développer leurs œufs et assurer leur descendance. 

illustration moustique gentil qui ne pique pas

Si vous entendez des moustiques en février, c’est juste pour rester au chaud, pour se dégourdir un peu les ailes et boire un peu d’eau au passage. Vous pouvez en profiter pour en zigouiller le maximum. Oui, ce n’est pas très fair-play mais ce sont ces mêmes moustiques qui se jetteront sur les cibles humaines aux alentours pour se nourrir plus tard, donc mieux vaut agir maintenant. 

Moustiques en février: faut-il s’attendre à un retour prématuré du moustique tigre ? 

Heureusement, le moustique tigre ne fait pas partie de ces moustiques en février, d’après l’entomologiste médical, Guillaume Lacour. Les moustiques que nous voyons maintenant sont uniquement des moustiques ordinaires du genre Culex. Cette espèce entame une diapause (un arrêt de développement) une fois adulte. Ils vont donc chercher un endroit pour être à l’abri du froid de l’hiver. C’est pour ça qu’on peut les trouver dans les habitations. Ils sont beaucoup plus nombreux que les moustiques tigres et sont beaucoup plus gros qu’en été puisque leur métabolisme s’est préparé à l’hiver. 

Les moustiques tigres, par contre, entrent en diapause au stade de l’œuf. Il est donc impossible, en ces périodes de grand froid, de les voir rôder où que ce soit. Ces petits ninjas se planquent dans les eaux gelées, en attente du mois de mars pour reprendre le cycle de  développement là où il était. Les entomologistes sont unanimes : il est impossible de se faire piquer par un moustique tigre en cette période. 

Une invasion rapide en France 

Les moustiques tigres se sont bel et bien installés en France et envahissent très rapidement le territoire. Rappelons qu’ils ont frôlé le sol français pour la première fois il y a 16 ans de ça. Petit retour sur l’histoire de ces petites bestioles : les moustiques tigres sont venus d’Asie en Europe dans les années 70 en prenant les mêmes modes de transport que nous. Et le réchauffement climatique n’améliore rien. Donc, plus nous voyagerons, plus ces petits clandestins s’inviteront encore et encore dans d’autres pays. Il y a plus d’une quarantaine d’espèces de moustiques en France, pourtant le moustique tigre est celui qui s’est développé aussi rapidement. Pourtant, la femelle peut abriter jusqu’à 30 virus différents. 

Et nous ne sommes pas près de les déloger. Leurs larves résistent très bien aux variations de températures et ne sont pas très difficiles sur les endroits où elles peuvent se développer. Il peut tout aussi bien s’agir d’une mare que d’un pot de fleurs. Il faut donc se faire à l’idée et apprendre à vivre avec nos diptères préférés. La carte du moustique tigre en France ici

Comment stopper la prolifération des moustiques ? 

Si vous ne voulez pas que les moustiques prennent d’assaut votre maison, rendez les alentours peu attrayants pour les moustiques. 

Éliminer tous les points d’eau stagnante 

Les moustiques femelles privilégient les endroits où elles peuvent pondre leurs œufs, et pour ça, elles ont besoin d’une eau stagnante. Donc en supprimant ces points d’intérêts, vous réduisez les chances que les moustiques ne pondent pas dans votre jardin. C’est pour ça que nous vous conseillons de vider tous les récipients susceptibles de retenir de l’eau, même en petite quantité (meubles de jardin, jouets, etc).

Recouvrez d’une bâche vos réserves d’eau (piscine, citernes etc). Changez régulièrement l’eau de vos vases, videz les coupelles des plantes. Mine de rien, ces récipients peuvent contenir assez d’eau pour que les moustiques puissent pondre leurs œufs. Profitez-en pour revoir un peu vos gouttières. On y pense pas souvent mais des bouchons peuvent se former et empêchent l’eau de s’écouler normalement. 

Prendre soin de votre jardin 

homme en tablier qui tient un sécateur pour entretenir son jardin,

Votre jardin, vous allez y passer pas mal de temps pendant l’été. Il est donc primordial de le bichonner pour que ça soit un endroit agréable, et pas que visuellement. S’il est l’endroit de la détente, c’est aussi un endroit truffé de moustiques lorsque vient la saison. Pensez donc à élaguer les arbres, à débroussailler et à tailler de temps en temps les haies. Des arbres fruités dans le jardin ? Ne laissez pas traîner les fruits tombés, ils peuvent aussi attirer des mouches. 

Planter des plantes antimoustiques 

Certaines plantes sont connues pour repousser les moustiques. Parmi elles, le basilic. Si on l’aime dans nos assiettes, son odeur est une torture pour nos amis diptères. Le basilic à petites feuilles est beaucoup plus efficace que celui qu’on utilise en cuisine. Plantez-les pott et posez près des portes et des fenêtres pour dissuader les moustiques d’entrer.  

Se débarrasser des larves de moustiques 

Pourquoi ne pas traiter le problème à la source et éradiquer les larves de moustiques. On trouve des larvicides un peu partout sur le marché. Les pastilles biodégradables sont particulièrement efficaces. Mais si vous êtes un mordu de produits naturels, voici une recette maison de larvicide. Tout ce dont vous avez besoin, c’est de quelques avocats, plus précisément de noyaux d’avocats. Râpez-les pendant qu’ils sont encore frais. Mettez-en dans tous les endroits où on peut trouver des larves comme dans les coupelles de plantes. 

Comment se protéger des moustiques en février? 

Comme les moustiques ne semblent pas vouloir nous laisser tranquille, il est peut-être temps de se protéger à l’extérieur comme à l’intérieur de la maison. 

A l’extérieur 

Lorsque vous êtes dehors, vous êtes à la merci des moustiques. Il vous faut donc une protection renforcée. Primo, pensez à bien vous couvrir lorsque vous sortez. Un petit centimètre de peau à découvert est une véritable aubaine pour les moustiques. Privilégiez les manches longues et les pantalons. Un moustique peut vous piquer même à travers un jean, alors, faites gaffe ! 

Secundo, le fameux anti-moustique, l’indispensable de toutes vos sorties. On le retrouve dans toutes les formes : lotions, sprays ou bracelets. A base d’huiles essentielles, ces produits ne sont pas conseillés pour les moins de 2 ans. Vous pouvez tout aussi bien imprégner vos vêtements de perméthrine. Cette substance inodore pour les hommes mais abominable pour les moustiques résiste à plusieurs lavages. Il garde 80% de son efficacité même après 30 lavages. 

A l’intérieur 

Les moustiques arrivent toujours à se faufiler chez vous, on se demande bien comment. Non seulement ils bousillent vos journées détente, mais vous empêchent aussi de dormir la nuit. On dit stop ! Il est temps de protéger votre maison. Comment ? En installant des moustiquaires sur toutes vos portes et fenêtres, voyons ! C’est la meilleure façon d’empêcher les moustiques d’entrer chez vous. Et ce n’est pas que pour les moustiques, plus aucun insecte ne pourra se frayer un chemin vers votre chez vous. 

chat qui sort par une moustiquaire Tranquilisafe pour éviter les moustiques en février

La meilleure solution : la moustiquaire Tranquilisafe. Moustiquaire ajustable, ajustée ou sur-mesure, vous trouverez votre moustiquaire chez nous. Plus besoin de faire appel à un pro pour l’installer, il faut juste savoir manier un mètre et une paire de ciseaux et le tour est joué ! Et ça ne s’arrête pas là. Même plus besoin d’utiliser vos mains pour ouvrir et refermer la moustiquaire.

En plus (oui, on n’arrête pas), Tranquilisafe a pensé à ces propriétaires d’animaux de compagnie qui voudraient aussi installer des moustiquaires mais qui ne peuvent pas à cause de la chatière sur la porte. Oui, ce n’est pas évident d’ouvrir et de fermer la porte pour son chat ou son chien. Ce temps est désormais révolu avec la moustiquaire Tranquilisafe. Relevez le bas de la toile et fixez avec le scratch pour laisser libre l’accès à la chatière. 

Bref, les moustiques sont encore bel et bien présents en février et sont bien partis pour rester. A nous donc d’apprendre à vivre avec. Se protéger en intérieur comme extérieur doit devenir un réflexe. Installez donc dès maintenant une moustiquaire Tranquilisafe, pratique et efficace pour vous protéger au mieux. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *