Bug-a-salt ou le fusil à sel antimouche, vous connaissez?

Voilà que les beaux jours ont pointé leur nez, à vous la petite sieste sur la terrasse ou sur votre canapé avec les fenêtres grandes ouvertes pour que la brise d’été souffle sur vous. Mais comme un bonheur jamais n’arrive seul, des invités se sont aussi joint à la fête et ô combien ils sont bruyants: les mouches. Pour s’en débarrasser pour de bon, voici le bug-a-salt.

Ce fusil nous vient directement des Etats-Unis et est sorti de l’imagination de Lorenzo Maggiore. Son principe? Zigouiller les mouches et insectes gênants avec un puissant jet de sel ordinaire. Un vrai bonheur pour ceux qui veulent se glisser dans la peau d’un sniper tout en se débarrassant de ces anarchistes. Mais qu’en est-il vraiment de ce fusil d’assaut anti-mouche? 

Le bug -a -salt, qu’est ce que c’est? 

un bug-a-salt qui vise une mouche

Il s’agit en fait d’un pistolet à air (qui ressemble au pistolet à eau de notre tendre enfance) qui propulse du sel de table ordinaire. Son objectif? Zigouiller les insectes qui se trouvent à proximité. Oui, c’est un peu cruel mais un tir surpuissant suffit pour se débarrasser de tout ce qui rampe ou vole. La vidéo de présentation à voir ici

Comment fonctionne le bug-a-salt? 

Ici, pas de risque que la batterie se décharge et vous stoppe dans votre élan puisqu’il n’y en a pas, tout simplement. On peut donc dire que c’est un gadget écolo (mis à part la coque en plastique) pour se débarrasser efficacement des mouches et d’insectes en tous genres tout en donnant une dimension ludique à cette chasse aux nuisibles. 

Le fusil propulse une petite quantité de sel à une très grande vitesse pour laisser l’ennemi (ici, ce sont inévitablement les mouches) hors d’état de nuire, voire même à les atomiser. Oui, c’est un brin sadique mais bon. 

Comment utiliser le bug-a-salt? 

Commencez par verser le sel (celui que vous utilisez pour cuisiner) dans le réservoir sur le dessus. Cela devrait suffire pour environ 80 tirs comme il n’utilise qu’une pincée de sel par tir. Il faut ensuite “pomper” en activant la pompe sous le canon de l’arrière vers l’avant. Un petit cran de sécurité sur le côté sera alors activé. Il suffit de le ramener vers l’avant pour le désactiver. A chaque fois que vous “pompez”, c’est-à-dire avant chaque tir, ce cran de sécurité s’activera et refaites l’opération. Voilà votre fusil prêt à tirer! 

Vous n’avez plus qu’à faire parler votre talent de tireur, viser et tirer pour dire adieu aux mouches et insectes qui ont osé gâcher votre sieste ou qui ont eu le malheur de se poser sur votre en-cas. Si vous n’êtes pas un pro de la gâchette, équipez-vous du viseur laser (qui n’est pas inclus), vous aurez plus de succès. Le pistolet est censé atteindre une mouche ou un insecte placé à 90 cm de vous. 

Comment entretenir le bug-a-salt? 

Vous vous dites que ce pistolet n’a besoin d’aucun entretien? Détrompez-vous. Avec le temps, les résidus de sel peuvent abîmer le mécanisme du fusil. Pour les déloger de là, rien de plus simple. Vous soufflez un bon coup dans le réservoir pour que tout dépôt de sel s’envole. 

Pensez aussi à graisser les rouages du fusil au moins  une fois par an avec une huile graphitée. Pour procéder, tirer le chargeur vers l’arrière de façon à voir l’intérieur. Versez l’huile sur le mécanisme (les parties orangées). Graissez aussi la détente en prenant soin de bien souffler à l’intérieur pour enlever les résidus de sel. 

Qu’en est-il vraiment de ce bug-a-salt? 

Ses points forts 

Avant tout, le bug-a-salt est un ton plus silencieux qu’une tapette à mouche manuelle. En plus, si vous cherchez quelque chose de bio, ce fusil fait bien l’affaire. Il utilise du sel ordinaire, quelque chose qu’on trouve facilement et que nous avons tous chez nous. Sa taille et son poids léger en font un outil facile à prendre en main, même pour les novices. 

En un seul tir, vous dégommez une mouche domestique. Pour un cafard ou autre insecte un cran plus gros, il faudra deux tirs pour le mettre hors d’état de nuire. Mais là, la distance de tir joue un gros rôle. 

Mais le plus grand avantage du bug-a-salt reste son aspect ludique, le temps pour les adultes de retomber quelque peu en enfance. Mais attention, ce fusil reste une arme et doit être considérée comme telle. Et le bug-a-salt, comme son l’indique, est réservé aux insectes. Évitez donc de viser et de faire feu (ou sel) sur une personne et surtout dans les yeux. 

Ses points faibles 

mouche posée sur un gâteau

Quoi qu’il en soit, le bug-a-salt n’est pas à l’abri de quelques critiques. Primo, on a tous cette question en tête: “si je tire sur une mouche posée sur ma nourriture, celle-ci deviendra donc plus salée?”. Logiquement oui. Ce n’est pas un gros problème si la nourriture est salée. Mais comme les mouches affectionnent particulièrement les aliments sucrés, attendez-vous à ce que votre gâteau ait un arrière-goût salé, si vous le mangez, bien sûr, bien que cela soit déconseillé. 

Autre point négatif, la pompe est quelque peu difficile à actionner et la gâchette est assez dure. En plus, il faut s’approcher d’assez près pour dégommer un gros insecte. Question hygiène, ce n’est pas trop ça. En fonction de la puissance du tir et de la distance par rapport à l’ennemi, la mouche peut être complètement pulvérisée. Il faudra donc nettoyer tout ça, ce qui n’est pas une mince affaire! 

Et la sécurité des enfants? 

Que vous ayez des enfants ou des animaux de compagnie ou les deux, vous n’avez rien à craindre avec le bug-a-salt. Pas de risque de s’étouffer avec les munitions (ce qui est le cas des balles en caoutchouc) ou de s’intoxiquer avec (comme il y a zéro produit chimique), même s’ils l’avalent par mégarde. Mais ce n’est pas pour autant qu’il ne faut pas les surveiller. 

Comme on l’a dit, le bug-a-salt reste une arme, donc doit être utilisée de la bonne manière. Et les enfants, peuvent-ils l’utiliser? Oui, à partir de 10 ans, il peut l’utiliser mais tout cela sous la surveillance d’un adulte. Quoi qu’il en soit, gardez le fusil (qui ressemble à s’y méprendre à un jouet) hors de portée des plus petits. 

Des modèles toujours plus performants

Lorenzo Maggiore, l’inventeur du bug-a-salt s’est penché sur les retours de ses utilisateurs pour améliorer le fusil au fil du temps. Du coup, nous en sommes déjà à la version 3.0 du Bug-a-salt aujourd’hui. Mais qu’en est il de ces deux versions? Le petit comparatif. 

Bug-a-salt 2.0 vs 3.0 

bug-a-salt 3.0

Les différences entre ces deux versions ne résident que dans quelques détails. A la sortie de la version 2.0, les utilisateurs ont pointé du doigt la taille et le manque de réactivité de cette arme de destruction saline. C’est donc comme ça que la version 3.0 est devenue moins encombrante, encore plus facile à prendre en main  et surtout plus légère. 

En ce qui est du chargement, le principe est assez similaire, à une différence près. Avec la 2.0, vous devez désactiver  la poignée de la pompe à chaque tir, des secondes précieuses dont votre cible profitera pour se faire la malle. Heureusement, plus besoin de ça pour la 3.0. Vous pouvez donc enchaîner les tirs, d’autant plus que la gâchette affiche beaucoup moins de résistance. En plus, le design a été retravaillé sur cette dernière version. 

Solution intéressante, mais….

Cela reste un gadget pour ceux qui manient bien la gâchette. Si vous ne faites pas partie de cette catégorie de personnes, vous vous en lasserez vite ou n’adhèrerez tout simplement pas. Rappelons que le principe de ce fusil à sel est de vous débarrasser des mouches et insectes en tous genres en vous amusant. Donc si vous n’y voyez aucune forme d’amusement, cela n’en vaut pas la peine. 

Et puis, devoir guetter chaque mouche et les dégommer une à une peut devenir lassant. Pourquoi ne pas choisir quelque chose de plus pratique: la moustiquaire. En plus, ça vous fait faire des économies de sel 😉 Plus besoin de pomper etc, vous n’avez qu’à les installer sur toutes vos ouvertures extérieures. 

La moustiquaire Tranquilisafe 

Simple d’installation, elle se fixe avec un velcro à coller sur le cadre extérieur de l’ouverture. Une fois que vous l’avez installé, vous pouvez être sûr que les mouches ne s’inviteront plus chez vous et ce, même si vous avez des enfants ou des animaux de compagnie. Pourquoi? Parce que la moustiquaire se referme automatiquement après chaque passage grâce à ses aimants. 

La moustiquaire, ce n’est pas très pratique puisque  je dois toujours ouvrir la moustiquaire pour mon chat/ chien, autrement je me retrouve avec un gros trou dans la toile. Dites adieu à ce temps-là. La moustiquaire Tranquilisafe peut être adaptée aux portes avec des chatières. Comment procéder? Il suffit de relever le bas de la moustiquaire sur un ou deux côtés et de le maintenir avec le scratch. Et voilà! Votre animal peut aller et venir comme il veut, sans que vous ayez une mauvaise surprise. 

femme en rouge qui relève un côté du bas d'une moustiquaire Tranquilisafe

Mais alors, la moustiquaire, ce n’est que pour la maison? Détrompez-vous. Tranquilisafe propose aussi des moustiquaires sur-mesure, que ce soit pour votre terrasse ou votre véranda. Envie de prendre la route sans mouches? Pourquoi pas une moustiquaire pour votre mobile home. Vous l’aurez compris, nous pouvons tout faire, peu importe la forme et peu importe la dimension. 

Bref, le Bug-a-salt est un anti-moustique efficace et moins dangereux que les autres anti-mouches pour la maison. Mais il n’est pas fait pour ceux qui ne manient pas bien la gâchette et qui n’affectionnent pas particulièrement ce genre de joujou. La moustiquaire reste la solution anti-moustique qui met tout le monde d’accord: efficace, simple d’utilisation et pratique. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *