Des moustiques pour les fêtes: le cadeau de l’année!

Ouf, l’été est enfin fini et une chose vous fait jubiler plus que tout: bon débarras les moustiques. Mais ô combien a été votre surprise lorsque vous avez entendu ces bourdonnements qui sont devenus si familiers alors que Noël approche à grand pas. Il faut voir la vérité en face: il y aura des moustiques pour les fêtes!

Quelles sont donc les raisons de ce fléau? Quel meilleur moyen de se protéger? Nous vous répondrons dans cet article. 

Les moustiques pour les fêtes en décembre

moustique posé sur une feuille

Si les moustiques ne sont censés vous embêter que pendant l’été, ce n’est pas le cas cette année. Si d’habitude ils sont en hibernation en hiver, en  2020, ils piquent bel et bien en décembre. Les scientifiques expliquent ce phénomène de différentes manières dont le changement climatique, le mode de vie des grandes villes etc. 

Cette année, plus d’une vingtaine de départements sont placés en vigilance orange moustiques à l’approche des fêtes de Noël. Le moustique tigre, quant à lui, occupe une grande partie du sud de la France. Résultat: plus de la moitié du pays est placée en vigilance rouge. 

Mais il n’y a pas que le moustique tigre. La plupart des 70 espèces de moustiques qu’on trouve en France sont censées être en hibernation pendant l’hiver, mais ne disparaissent pas comme nous le pensons. Ils sont juste moins actifs. Mais cette année, c’est la débandade totale, nous aurons des moustiques pour les fêtes.   

Des moustiques pour les fêtes: les causes de cette omniprésence 

Il y a plusieurs explications à ce phénomène, d’après les scientifiques. 

2020, une année plus chaude que les précédentes 

illustration femme qui a chaud en 2020

D’après les lois de la nature, les moustiques battent en retraite pendant l’hiver. Pour cause: le froid, ce n’est pas leur fort. Ils vont donc trouver refuge dans des coins humides où la température est assez élevée. Certains restent à l’état larvaire jusqu’à ce que le soleil revienne. Pourtant, d’après les scientifiques, nos buveurs de sang continuent leurs œuvres même plus tard dans l’année. 

Rappelons que ce ne sont pas tous les moustiques qui sont avides de sang. Seules les femelles fécondées qui ont besoin de protéines osent s’abreuver de l’hémoglobine humaine. Et pour que les oeufs passent à l’état larvaire, il faut de l’eau. Or, l’eau est très froide pendant l’hiver. C’est pour ça que les moustiques préfèrent ne pas se reproduire pendant tout ce temps. Si fécondation il n’y a pas, les moustiques n’ont donc pas besoin de sang.

Pourtant, 2020 figure parmi les trois années les plus chaudes de cette décennie. Il ne faut donc pas s’étonner que les moustiques soient encore en chasse même au mois de décembre, notamment dans les grandes villes où se mêlent chaleur et eau stagnante. Les œufs déposés vont éclore dans une quinzaine de jours et une nouvelle vague de moustiques viendra envahir la ville. 

Des moustiques qui ont de moins en moins de mal à s’adapter 

Normalement, les moustiques entrent en diapause pendant l’hiver. C’est-à-dire qu’ils freinent leurs activités métaboliques pour rester à l’état larvaire pour la plupart. Cette hibernation commence lorsque les températures baissent et que les jours raccourcissent. Mais avec les lumières et écrans géants allumés non stop dans les grandes villes, cette période sabatique qui dépend notamment du cycle jour-nuit  finit par être perturbée. Les moustiques apprennent alors à vivre dans des conditions qui leur sont plus favorables. 

Mais ce n’est pas seulement une histoire de photosensibilité. Les moustiques apprennent également à résister aux insecticides. Pondant leurs œufs dans tous les recoins chauds et humides de la ville et résistant aux insecticides, les femelles ne peuvent plus être arrêtées. Le seul moyen d’éviter ce fléau est donc de se débarrasser de tout ce qui est eau  stagnante. 

Le métro, l’endroit favori des moustiques

personnes dans le métro en noir et blanc

Cet engouement des moustiques pour les grandes villes même en hiver ne devrait pas nous étonner. Les chauffages sont à fond dans les habitations et cette plante exotique déco dans un coin de la maison n’améliore pas les choses. En effet, ce sont de véritables nids douillets pour les moustiques, parfaits  pour la reproduction même en période de grand froid. Donc plus question d’entrer en diapause. 

Mais l’endroit préféré des moustiques reste le métro. Ce phénomène, on le trouve surtout à Londres où les moustiques ont appris à vivre dans les pénombres des métros. Avec de l’eau à proximité, des millions de litres de sang humain qui n’attendent qu’à être aspirés, ils ont tout pour vivre heureux et se reproduire à volonté, plus besoin de pointer le nez dehors! 

Le moustique tigre, bientôt labellisé français 

Si les moustiques autochtones qui ne sont vecteurs d’aucune maladie ne posent pas  problème (à part la pollution sonore et les piqûres qui démangent), les moustiques tigres sont moins conciliants. Eh oui, ils sont vecteurs de plusieurs maladies dont la dengue, le chikungunya et le zika. Il frappe fort en France avec quelque 834 cas importés de dengue et six cas de zika entre le 1er mai et le 27 novembre, d’après les chiffres de Santé Publique France. 

Et le réchauffement climatique n’arrange rien. Avec des températures plus élevées, la durée d’incubation du virus dans le moustique est plus courte. Le virus se développe et se reproduit rapidement dans l’organisme de l’insecte. Le moustique devient alors très tôt vecteur de la maladie. 

Mais, fait étonnant, le changement climatique n’est pas que positif pour les moustiques. Comment cela? Et bien, comme il fait de plus en plus chaud, les marécages et différents points d’eau du littoral méditerranéen s’assèchent. Les moustiques auront alors de plus en plus de mal à trouver des points d’eau pour déposer leurs œufs.

Quoi qu’il en soit, les moustiques tigres restent encore bien vifs en ce mois de décembre. Le risque de maladies reste donc élevé. Y-a-t’il un risque que ces virus exotiques deviennent français à ce rythme? La question se pose chez les entomologistes.

Des moustiques pour les fêtes: il faut se protéger toute l’année

On se demande souvent quand se protéger des moustiques, mais aujourd’hui, la réponse est claire: toute l’année. Pour cause, les moustiques, de plus en plus à l’aise dans cet environnement moderne, risquent de vous perturber longtemps, et ce n’est plus que pendant l’été. Comment bien se protéger? Utiliser des répulsifs chimiques? Mélangez-les avec les maladies d’hiver (grippe et rhume en tous genres), le cocktail sera explosif pour nos pauvres voies respiratoires. Les astuces naturelles? Pas toujours efficaces! 

La moustiquaire: la meilleure solution

moustiquaire pour fenêtre Tranquilisafe

Mais pourquoi la moustiquaire. Parce que  c’est celle qui vous accompagne tout au long de l’année. Pendant l’été, vous pouvez garder vos portes et fenêtres ouvertes sans que des moustiques ne vous prennent en assaut. L’avantage, c’est que vous n’avez besoin de vous induire de produits, ni à intoxiquer vos poumons de deet, ni de préparer un quelconque mélange. Une fois installées sur vos portes et fenêtres, elles vous protégeront pour longtemps. 

L’autre avantage de la moustiquaire, c’est qu’elle n’a aucun impact sur la luminosité de la pièce tellement elle est fine. En plus, l’air circule librement sans pour autant laisser passer moustiques, mouches et autres insectes. 

La moustiquaire Tranquilisafe 

La moustiquaire Tranquilisafe est ce qui se fait de plus pratique sur le marché. Pour l’installer, pas besoin d’être un bricoleur de haut vol ni avoir tout l’attirail du pro. Une paire de ciseaux et un mètre et le tour est joué! Vous n’avez qu’à mesure le cadre extérieur de l’ouverture et de voir si vous les dimensions sont proposées sur le site. Si la hauteur est trop grande, nous pouvons la réduire. Mais si la moustiquaire ajustable ou ajustée ne convient toujours pas, vous pouvez très bien demander du sur-mesure.

Et en parlant de sur-mesure, nous ne faisons pas que des moustiquaires pour portes et fenêtres. Camping car, terrasses, vérandas etc, nous faisons tout. 

Envie de l’enlever en hiver? Toujours pas de gros travaux en vue. Vous n’avez qu’à enlever la moustiquaire, sans toucher au velcro. Il faudra juste la remettre pour la prochaine fois, fastoche, non?

Pendant les beaux jours (parce que ce ne sera pas toujours l’hiver), si l’envie d’emmener bébé sortir vous prend, notre moustiquaire universelle ne sera pas un luxe. Elle s’adapte à la poussette, la nacelle et même au lit parapluie pour le plus grand bonheur de bébé. 

poussette équipée d'une moustiquaire Tranquilisafe en extérieur

La moustiquaire Tranquilisafe a été conçue pour solutionner au mieux le problème moustique, et ce, pour tout le monde. Si vous avez un chien ou un chat et que la porte est équipée d’une chatière et que vous vous demandez si vous pouvez installer une moustiquaire Tranquilisafe, la réponse est oui! Nous avons élaboré un système tout simple pour permettre à votre animal de circuler librement. Vous n’avez qu’à remonter le bas de la moustiquaire sur un ou deux côtés et de fixer le tout avec le scratch. 

Une entreprise safe

Comme on a beaucoup parlé du changement climatique, notre envie de préserver l’environnement n’en est que plus forte. Premier pas: expédier nos produits dans du carton recyclé. Cela est possible grâce à notre collaboration avec Ça cartonne, une entreprise marseillaise qui a pour vocation de collecter tous les cartons usagés auprès des commerçants du cœur de la ville phocéenne. Donc, si vous recevez votre moustiquaire dans une boîte de chaussures, pas de panique, ça fait partie du jeu 😉 

Bref, il faut croire qu’on ne sera pas débarrassés des moustiques de sitôt. Avec le réchauffement climatique et notre mode de vie qui devient de plus en plus agréable pour les moustiques, celles-ci semblent heureuses sur le territoire français. Autant donc se protéger au mieux et installer des moustiquaires Tranquilisafe sur nos portes fenêtres. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *