Actualité

La Wantzenau: des bornes anti-moustiques en phase test

Nous voici en plein été, on a envie de profiter de son extérieur, faire des apéros dans le jardin etc. Mais deux ou trois moustiques pointent le bout de leur nez et voilà votre journée gâchée. Mais les habitants de La Wantzenau ont vécu pire. Avec l’invasion de moustiques, impossible de mettre un pied dehors sans se faire attaquer de plein fouet par une horde de moustiques.

Les habitants n’en peuvent plus, et les autorités locales aussi. La maire, Michèle Kannengieser et son équipe ont décidé de mettre fin au calvaire des habitants. Depuis quelques semaines, les habitants ont vu trois drôles de poubelles autour de l’Ill et du Rhin. En réalité, ce sont des bornes anti-moustiques BAM. En phase test aujourd’hui, ces pièges à moustiques pourraient très bien se retrouver au quatre coins de la commune.

Des bornes qui capturent les moustiques, mais sélectives

bornes anti-moustiques à La Wantzenau

On le dira jamais assez, chez les moustiques, les messieurs sont totalement innocents dans cette affaire de pompage de sang. Ce sont les femelles fécondées qui ont besoin de ce repas d’hémoglobine pour faire développer leurs œufs avant de les pondre. Heureusement, les bornes installées à La Wantzenau prennent compte de l’innocence des moustiques mâles et ne capturent que les femelles.

En effet, ces pièges qui ressemblent à des poubelles au premier abord, sont un véritable danger pour les moustiques femelles. Rappelons que ces femelles peuvent pondre jusqu’à plus de 1000 œufs au cours de leurs vies. Et on fait vite le calcul lorsqu’on voit deux ou trois moustiques tigres autour de soi.

Comme nous l’avons abordé dans cet article, ces mères en devenir sont attirées particulièrement par le CO2 présent dans la respiration humaine, ce qui leur permet de nous localiser même dans le noir. Les pièges à moustiques installés à La Wantzenau imitent la respiration humaine en émettant une certaine quantité de CO2. Les moustiques, attirés par le CO2 vont être aspirés dans le piège pour finir piégés dans un filet pour ne plus y ressortir.

Ces trois bornes anti-moustiques sont placées entre les gîtes larvaires de l’Ill et de la bande rhénane et le quartier du Fil d’eau. Et ce n’est pas par pur hasard. La mairie a choisi des endroits très fréquentés par le public pour ce tir d’essai.

Des mesures qui s’imposent

La mairie a investi près de 30.000 euros dans ce nouveau dispositif test. Certes, c’est un investissement conséquent mais qui s’imposait, d’après la maire et son adjoint à l’environnement, François Vix. Eh oui, les habitants se plaignaient  de ne plus pouvoir profiter pleinement de leurs jardins sans avoir à se frotter aux moustiques.

Les moustiques s’invitent aux mariages

De la verdure, un paysage arboré, tout ça au bord de l’eau, voilà bien un cadre idyllique que les futurs mariés s’arrachent pour la célébration du plus beau jour de leur vie. Mais malheureusement, des invités indésirables comptent bien s’incruster à tous les mariages pour gâcher l’ambiance : les moustiques. Eh oui, par peur de voir leurs invités se gifler pour aplatir les moustiques plutôt que dans sur la musique. , certains futurs mariés ont dû abandonner leurs rêves de mariage champêtre.

L’Alsace sous la pluie

A l’origine de ces invasions de moustiques : la météo. En effet, il a beaucoup plus en sept mois qu’en une année cette année en Alsace. Les précipitations étaient de 507 en 2020 alors que cette année, on en est déjà à 579 mm alors que l’année n’est même pas encore finie. Résultat : le niveau des cours a fortement augmenté, condition favorable pour la prolifération de nos amis les moustiques.   

Rappelez-vous, les moustiques tigres pondent leurs œufs au sec et attendent la pluie pour inonder les œufs. C’est exactement ce qui se passe, d’après la responsable et technique du syndicat de lutte contre les moustiques du Bas-Rhin. En effet, ces petits malins pondent leurs œufs sur les chemins. Des œufs qui attendent patiemment que les cours d’eau sortent de leurs lits pour éclore.

C’est donc tout à fait normal de se faire attaquer par une meute de moustiques femelles fécondés à la recherche d’un repas chaud pendant les promenades en bord de l’eau.

L'Ill à La Wantzenau

Une efficacité déjà constatée

La maire et son équipe parlent d’un dispositif qui marche. Depuis l’installation, ce sont plus de 3000 moustiques qui se sont retrouvés entre les filets de ces bornes anti-moustiques. C’est donc naturel que la mairie envisage d’étendre ce système vers d’autres endroits publics.

Les riverains affirment également être satisfaits de ce nouveau dispositif. La mairie aurait même reçu la lettre d’un habitant qui disait qu’il pouvait désormais profiter de son jardin. Un loisir qu’il ne pouvait plus se permettre depuis le début de la saison des moustiques.

La maire espère qu’en continuant sur cette lancée, les pièges auront diminué jusqu’à 90% les nuisances dues aux moustiques au bout de deux ou trois mois. Quoi qu’il en soit, des spécialistes procèderont à une analyse des bornes déjà installées vers la mi-Août. La maire parle d’installer d’autres bornes dans d’autres endroits très fréquentés comme les aires de jeux ou les espaces sportifs. Elle invite également les restaurateurs à s’en équiper pour que leurs clients puissent profiter pleinement des tables en terrasse.

Des mesures supplémentaires quand même

Fanny Gadroy, conseillère municipale déléguée à la santé environnementale reconnait que ces bornes peuvent aider. Mais c’est loin d’être suffisant. Pour elle, le seul moyen de vraiment venir à bout des moustiques dans les zones aquatiques, ce sont les larvicides biologiques BTI. Ce produit peut venir à bout de toutes sortes de moustiques, même les moustiques tigres. En plus, il est sans danger pour l’homme.

La maire Michèle Kannengieser vient également renforcer l’importance de prendre des mesures supplémentaires bien que ces bornes soient potentiellement efficaces.  Mais elle penche plutôt pour des mesures plus respectueuses de l’environnement.

Les autorités locales travaillent depuis pas mal de temps sur la mise en place de plusieurs zones destinées à accueillir des chauves-souris, des mangeurs de moustiques hors pair. La maire a également évoqué la réintroduction massive des hirondelles.

Des actions collectives

Comme un peu partout en France, la maire veut conscientiser les habitants concernant cette lutte contre les moustiques. Comment ? En éliminant tout gîte larvaire potentiel. De quoi parle-t-on ? De tout ce qui peut retenir de l’eau, ne serait-ce que quelques millilitres : sous-pots, pots de fleurs vides, bouchons de bouteilles retournés, jouets oubliés à l’extérieur etc. Les moustiques aiment particulièrement déposer leurs œufs à la surface de l’eau stockée dans les réservoirs d’eau. Pensez donc à les recouvrir d’une moustiquaire ou d’une bâche.

L’été, c’est le meilleur moment pour prendre soin de son extérieur. Ça tombe bien parce que c’est aussi la saison des moustiques. Pour profiter pleinement de votre jardin, prenez-en soin. Débroussaillez régulièrement parce que les moustiques adorent s’agglutiner autour des haies etc. Plantez une ou plusieurs plantes anti-moustiques pour rester dans cet esprit écologique. Il y a aussi les pièges à moustiques faits maison que vous pouvez faire avec des ingrédients que vous trouverez facilement chez vous.

Si vous êtes de ceux qui veulent du pratique, les gadgets anti-moustiques en tous genres sont faits pour vous. Mais attention, l’efficacité n’est pas toujours au rendez-vous. Nous vous parlons d’ailleurs de ces gadgets qui ne fonctionnent pas dans cet article, histoire de vous mettre en garde.

La moustiquaire, la seule et l’unique

Depuis des siècles, les moustiques protègent l’homme des attaques de moustiques, et c’est encore le cas aujourd’hui. Ça reste LA solution anti-moustique par excellence. En plus, elle ne cesse d’évoluer. Aujourd’hui, on a des moustiques pour les portes et fenêtres, beaucoup plus esthétiques mais qui vous permettent aussi d’aérer votre maison.

Les frais d’installation en sus ont de qui en décourager plus d’un. Mais plus besoin de faire appel à un professionnel aujourd’hui avec les moustiquaires Tranquilisafe. Avec nos moustiquaires ajustables, vous pouvez installer vous-même votre moustiquaire. Nous avons des moustiquaires pour portes, fenêtres et même pour baies vitrées (et nous sommes les seuls à le faire). Une paire de ciseaux et un mètre et vous voilà protégé des moustiques pour un bon moment. Eh oui, nous moustiquaires en fibre de verre résistent aux chocs et aux UV, et même aux griffes de chat.

Disponibles en plusieurs dimensions, nos moustiquaires répondent à vos besoins. Vous ne trouvez pas les dimensions que vous cherchez ? Commandez une moustiquaire sur-mesure, nous réalisons. En plus, nos moustiquaires sur-mesure sont 100% made in France par nos couturières de l’ESAT de Gap.Un animal de compagnie et une porte avec chatière ? Pas de souci. Il suffit de relever le bas de la moustiquaire et fixer avec le scratch et la chatière reste accessible.

la moustiquaire Tranquilisafe s'adapte aux portes avec chatière

Bref, les moustiques semblent bel et bien avoir trouvé un endroit pour s’établir à La Wantzenau. A l’origine de ce problème : de très fortes précipitations cette année. Mais espérons que ces bornes anti-moustiques feront des miracles. Quoi qu’il en soit, les autorités locales conseillent de prendre des mesures supplémentaires pour éloigner au maximum ces suceurs de sang. Pour ça, Tranquilisafe vous propose des moustiquaires ajustables et sur-mesure.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page