Printemps

Anti-moustiques: pourquoi le mois de mars est important

Mars, c’est un mois important dans la vie des moustiques, donc aussi dans la lutte contre ces bestioles suceuses de sang. Mais pourquoi ? Pour le comprendre, il faut connaître le cycle de vie des moustiques. Mais alors, comment se prémunir des attaques de moustiques ? On vous explique tout dans cet article.

Le cycle de vie des moustiques

Le passage de l’œuf au moustique adulte se fait en quatre phases : œufs, larves, nymphes et adultes. Les trois premiers stades se font en milieu aquatique.

Les œufs

Après avoir été fécondées, les futures mamans moustiques vont chercher leurs « repas de sang » dans les alentours. Elles doivent ensuite trouver le meilleur endroit pour déposer leurs progénitures en devenir : une eau stagnante à basse température. La notion d’endroit parfait est relative à chaque espèce. Les Anopheles, par exemple, préfèrent les eaux douces tandis que les Aedes privilégient les points ombragés. Les Culex, en vrai masochistes, raffolent des eaux polluées. Une fois qu’elle a trouvé l’endroit parfait, elle va pondre des œufs de 1mm de long blanchâtres mais qui vont s’assombrir dans les heures qui vont suivre.

moustique qui pond ses oeufs

Les œufs des moustiques des genres Culex, Anopheles et Culiseta vont atterrir sur la surface de l’eau. Pour le moustique Aedes, ils vont rester sur une surface humide mais qui pourra être inondée plus tard. Les œufs de moustique tigre peuvent rester en diapause (arrêt de développement) en attendant d’être submergés dans l’eau.

Les larves

L’œuf passe de 1 à 2 mm lorsqu’il devient une larve. Elle va passer par quatre étapes différentes pour atteindre les 12mm. Ça peut durer entre plusieurs jours et plusieurs mois. Ces larves sont bien vivantes et mobiles. On les trouve à la surface de l’eau pour les Anopheles. Les larves de moustiques qui ne sont pas immergées utilisent d’un siphon respiratoire sur leurs abdomens pour respirer. Lorsque les conditions sont optimales, les larves de moustiques du genre Culex pipiens occupent toute la surface de l’eau.

A la fin du stade, les muscles se dégradent pour laisser place à un tout nouveau système dans la prochaine étape: c’est la lyse des muscles.

La nymphe

La nymphe est la dernière étape de la phase aquatique. C’est un stade éclair qui ne dure que 24 à 48 heures durant lesquelles ne se nourrit pas mais puisent dans les réserves faites pendant la phase larvaire. Contrairement à la larve, la nymphe respire par deux trompettes sur son thorax et non sur l’abdomen.

L’adulte

C’est la quatrième étape du cycle de développement. Les premières envolées ont généralement lieu vers fin mars. Ces moustiques adultes fraîchement sortis de leurs mues ont plusieurs mois à vivre, sauf s’ils tombent sur des pièges à moustiques ou une paume de main ultrarapide. Une fois assez matures pour procréer, ils vont à leur tour donner vie à la prochaine génération de moustiques. Les femelles vont donc se mettre à piquer pour aider au développement de leurs œufs.

Alors, pourquoi mars est si important ?

Ces moustiques qui s’envolent vers fin mars sont à l’origine de ceux qui vont vous embêter pendant tout l’été. Leurs durées de vie vont se raccourcir de quelques semaines fin août, lorsque les températures commenceront à chuter. Normalement, fin septembre sonne le glas du cycle vital des moustiques. Mais bon, on peut encore voir des moustiques même en février grâce au réchauffement climatique.

Les femelles de Culex pipiens et d’Anopheles maculipennis ne prennent leur envol qu’après le mois d’août. Elles deviendront très vite des futures mamans et passent ensuite en mode diapause pour l’hiver planquées dans leurs abris. Elles sortent de leur hibernation lorsque les températures deviennent plus clémentes en mars. Comme elles sont déjà été fécondées, elles ont donc besoin d’un milligramme de sang humain. Une fois leurs œufs pondus, elles vont disparaître rapidement. 

moustique adulte au mois de mars

C’est pour ça que le mois de mars est un moment stratégique de la vie d’un moustique, même le moustique tigre. C’est à cette période que nos diptères préférés vont commencer à piquer. Donc, à vos antimoustiques !

Comment stopper ce cycle de développement ?

Empêcher les moustiques de pondre près de chez vous

Revenons un peu sur les critères de choix de du lieu de ponte pour dame moustique. Il faut savoir avant tout que sa progéniture a besoin de calme pour se retrouver. Donc, il est tout bonnement impossible d’en trouver dans les piscines, les petits ruisseaux etc. Les moustiques tigres n’ont besoin que d’un endroit humide qui sera sûrement immergée dans quelques semaines. Pour les autres, une eau stagnante fera très bien l’affaire. Une coupelle d’eau ou un réservoir d’eau non couver suffit amplement.

Donc, si vous voulez rendre l’endroit moins attrayant pour les moustiques ou tout simplement pour stopper le cycle de développement, éliminer tout ce qui est point d’eau dans les alentours est la première chose à faire. Des fleurs dans un vase ? Changez-en régulièrement l’eau, ça peut vite devenir un endroit intéressant pour les moustiques, surtout qu’ils sont « le festin de sang » à proximité (c’est-à-dire vous).  Recouvrez d’une bâche tous les réservoirs d’eau. Dégagez l’eau qui s’est accumulée sur la bâche si vos réservoirs sont déjà couverts.

L’idéal, c’est de prendre ces mesures au début du mois de mars pour que les moustiques qui se sont mis en diapause pendant l’hiver et qui doivent désormais pondre leurs œufs ne jettent pas leurs dévolus sur votre jardin.

Stopper le cycle de développement déjà en marche en mars

Vous vous en êtes pris un peu tard. Ce n’est pas bien grave, vous pouvez encore vous rattraper en stoppant le cycle de développement déjà en cours. Mais comment faire ?

Vous avez une petite fontaine, une petite mare qui fait toute la beauté de votre jardin. Vous en débarrasser serait un sacrilège. Heureusement, vous n’êtes pas forcé d’en arriver là. Déposez deux ou trois poissons rouges (plus si la surface est grande), ils raffolent des larves de moustiques.

Il existe aussi une solution plus agressive mais plus efficace : le larvicide. Et les dangers pour l’environnement, dites-vous ? Il existe aujourd’hui des larvicides respectueux de la biodiversité. Ils sont sans danger ni pour l’homme ni pour les organismes aquatiques. Mais comment est-ce possible ? Il faut savoir que ces larvicides ont un pH neutre. Les intestins des larves ont un pH très élevé (donc basique), alors que ceux des hommes et des animaux sont très faibles. Or, le larvicide ne réagit que dans un environnement basique, raison pour laquelle il ne fonctionne que sur les larves de moustiques. Le principe actif du larvicide « les protéines crystal » vont faire littéralement exploser l’intestin des larves dans l’heure qui suit l’ingestion. Les larvicides se présentent généralement sous forme de comprimés. Il vous suffit de les mettre directement dans les eaux stagnantes.

Ces mesures doivent être prises au cours du mois de mars, autrement, les larves atteindront l’âge adulte et ce sera trop tard.

Et si c’était vraiment trop tard ?

Si vous n’avez pas agi dans les temps, pensez désormais à protéger votre maison puisque la prochaine génération de moustiques a déjà pris son envol. L’idéal c’est de s’y prendre fin mars au plus tard si vous ne voulez pas que les moustiques s’invitent chez vous en début de saison. Donc, pour vous protéger des moustiques, rien de mieux qu’une bonne moustiquaire.

Plus besoin d’une tonne d’antimoustiques chimiques à vous boucher les voies respiratoires, plus besoin d’aller à la chasse aux ingrédients pour concocter un anti-moustique naturel. Vous n’avez qu’à installer une moustiquaire sur toutes les ouvertures de votre maison et vous voilà tous protégés. En plus, les produits chimiques, ce n’est ni pour les enfants ni pour les femmes enceintes. Donc, si vous avez ces deux catégories de personnes chez vous, la moustiquaire est la solution idéale.

femme qui tient un enfant qui ouvre une moustiquaire aimantée Tranquilisafe

ZE solution

Mais si vous voulez vraiment LA solution, choisissez la moustiquaire aimantée Tranquilisafe. Elle a l’avantage d’être rapide à installer si vous êtes pressé. Tout ce que vous avez à faire, c’est de prendre les mesures des ouvertures, d’aller dans le catalogue pour voir si nous les avons, et de passer commande. Si vous ne trouvez pas les dimensions que vous cherchez, pas de panique, nous pouvons réaliser des moustiquaires sur-mesure. Nos moustiquaires ajustables existent uniquement en format rectangle, mais si vous cherchez une forme bien spécifique, nous pouvons le faire pour vous. En deux temps trois mouvements, vous êtes protégé des moustiques pour toute la saison.

En plus, chez Tranquilisafe, nous pensons à vous. Avec nos produits, vous n’avez même plus besoin de bouger le petit doigt pour ouvrir et refermer votre moustiquaire. Grâce au système aimantée, tout se fait automatiquement et vous pouvez être sûr que les moustiques, ni aucun insecte d’ailleurs, ne pourra se faufiler chez vous.

Bref, le mois de mars est un tournant important dans le cycle du moustique. Pour certaines espèces, les premiers moustiques de la saison prennent leur envol à cette période. Pour d’autres, les femelles fécondées qui étaient en diapause pour l’hiver, partent en quête d’hémoglobine pour aider leurs œufs à se développer. Le mois de mars, c’est la période de l’année où il faut mettre en place tous les moyens pour se débarrasser des moustiques. Et la meilleure façon : la moustiquaire.  Découvrez dès maintenant tous les produits Tranquilisafe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page