Ces plantes anti-moustiques qui nous sauvent la vie

Voilà ! Nous sommes pile dans la saison des moustiques. Mais pas question pour vous d’utiliser des anti-moustiques dont vous ne connaissez même pas la composition. Bonne nouvelle : un peu de terre et au moins une de ces plantes, et vous voilà protégé contre les moustiques. Mais quelles sont ces plantes anti-moustiques ? On vous dit tout.

Pourquoi certaines plantes peuvent repousser les moustiques ?

Les moustiques ont un odorat très puissant. C’est d’ailleurs comme ça qu’ils peuvent nous détecter grâce au CO2 (à voir ici les autres choses qui attirent les moustiques). Certaines plantes ont une odeur tellement forte que ça désoriente nos amis diptères qui préfèrent rebrousser chemin. Attention, ces plantes ne font que repousser les moustiques mais ne les tuent pas.

Certes, on peut planter ces plantes anti-moustiques dans le jardin. Mais pour plus d’efficacité, il faut former une barrière anti-moustique sur les ouvertures de la maison. Pour ça, plantez-les plutôt en pot et disposez-en sur les rebords des fenêtres ou sur la terrasse. N’hésitez pas à en mettre sur les endroits à fort passage. Si vous voulez faire ressortir davantage les senteurs, froissez doucement les feuilles et les fleurs de temps en temps, sans, bien sûr, abîmer la plante.

A savoir que certaines des plantes anti-moustiques produisent du citronellol ou du géraniol, ingrédients principaux des huiles essentielles.

Autre point à savoir aussi si vous utilisez des plantes aromatiques comme anti-moustiques, il ne faut pas qu’elles fleurissent. Les fleurs ne sont d’aucune aide contre les moustiques. Elles ne font qu’épuiser les pieds. Pensez donc à couper les tiges en voie de floraison pour laisser place à des tiges ramifiées.

Quelles sont ces fameuses plantes anti-moustiques ?

L’armoise

L’armoise était déjà utilisée il y a des millénaires dans la médecine ancestrale chinoise. On l’utilisait pour fabriquer des moxas, ces petits bâtonnets séchés à brûler pour réchauffer les points des méridiens. Mais pas que. Les couturières, autrefois, cousaient de l’armoise séchée dans les doublures de vêtements pour éloigner les mites. Et en plus d’éloigner les moustiques, l’armoise est utilisée pour traiter des infections et inflammations.

armoise, plantes anti-moustiques

L’herbe à chat

Contrairement à nos félins préférés, les moustiques ne raffolent pas de l’herbe à chat. Il en existe plusieurs sortes, mais les plus efficaces contre les moustiques restent le népéta et la cataire. Le népéta appartient à la famille des lamiacées. Pas de problème si vous n’avez pas la main verte, ça pousse facilement un peu partout, du moment que le sol est bien drainé. Cette plante adooorent le soleil ou être juste un peu à l’ombre. En plus, vous pouvez les planter dans votre jardin (à côté des roses, c’est une pure merveille !) ou les planter en pot pour vos fenêtres.

La cataire est tout aussi facile à faire pousser, que ce soit en terre ou en pot. Son action anti-moustique est dix fois plus puissante que le DEET, le number one des anti-moustiques, d’après les chercheurs de l’Iowa State University.

L’asiminier

L’asiminier, on ne le connait pas trop, pourtant, c’est un anti-moustique et un anti-bestiole efficace. La plante (à part les fruits) contient une très grande quantité de tanins, alcaloïdes et de nombreuses substances dont l’acétogénine, un puissant anti-moustique et insecticide. Elle contient également de la nématicide dont le potentiel anticancéreux est en pleine étude.

Le basilic

Et oui, contrairement à nous qui l’apprécions dans nos assiettes, les moustiques ne sont pas de grands amateurs de basilic. Pourtant, c’est une plante aromatique très répandue dans le monde. On le retrouve d’ailleurs dans la cuisine méditerranéenne qu’asiatique. Mais outre son goût, il doit son succès à ses nombreuses vertus thérapeutiques. C’est un puissant antioxydant, antiseptique, et un booster d’appétit et de digestion. Mais son parfum citronné est une véritable torture pour les moustiques. N’hésitez donc pas à en planter, vous pourrez l’utiliser en cuisine comme pour repousser les invités indésirables.

La sarriette

La sarriette, c’est cette plante condimentaire qui apporte une autre senteur et une autre saveur à nos salades, nos légumes, nos sauces et nos viandes. Elle est aussi utilisée pour éloigner les pucerons dans les potagers. Mais pas que. C’est aussi un très bon anti-moustique. Mais en cas de piqûre d’insecte quel qu’il soit, elle calme la démangeaison et la douleur en quelques minutes. Pour ça, il suffit de frotter  la partie infectée avec quelques feuilles.

Le souci

Plus de souci avec le souci. Le souci se reconnait par ses fleurs orange ou jaune qui apparaissent en printemps pour disparaître en automne. Le souci contient de la pyréthrine, une puissante molécule anti-moustique qu’on utilise aujourd’hui dans les répulsifs chimiques.

Le géranium

Ici, on ne parle pas d’une seule espèce de géraniums, mais de plusieurs. Vous avez, par exemple, le « Mosquitaway Eva » et le « Mosquitaway Lizzie”, reconnaissables à leurs petites fleurs roses et blanches. Elles fleurissent entre avril et octobre. Elles diffusent une odeur citronnée très agréable à nos narines mais infecte pour les moustiques.

Le géranium citronnelle comme le géranium rosat sont très faciles à planter. Ils ne nécessitent aucun entretien mais fleurissent quand même de mars à septembre. Le pélargonium Dr Levington, reconnaissable à ses petites fleurs, diffuse une odeur de citronnelle lorsque le feuillage est frotté.

La lavande

Aaaah la lavande ! Cette délicieuse odeur du sud qui ravit nos narines en été. Mais cette odeur n’est pas que délicieuse, elle est salvatrice. Eh oui, elle nous débarrasse des satanés moustiques qui nous plombent nos apéros dans le jardin. Mais si vous aimez les jardins fleuris, n’hésitez pas à en planter, c’est un attrape-pollinisateur puissant.

Le thym

Saviez-vous que le thym, ce n’était pas que pour parfumer nos mets ? Eh oui, c’est un antibactérien efficace qui élimine les mauvaises odeurs. Pour ça, il suffit de quelques gouttes d’huile essentielle de thym sur un chiffon et de frotter toutes les surfaces que vous voulez nettoyer. Mais revenons à nos moutons. Le plant de thym et son odeur puissante que même certains humains ne supportent pas est un véritable répulsif à moustiques.

Le cierge d’argent

cierge d'argent, anti-moustiques

Le cierge d’argent a des propriétés anti-moustiques telles que ça lui a valu l’appellation de « bughane » ou « poison pour insectes » en anglais. Son nom latin est d’ailleurs cimicifuga qui signifie « chasse moustiques ».

La mélisse

La mélisse ou encore la mélisse officinale est reconnaissable par son feuillage vert qui dégage une odeur douce et citronnée. Elle a l’avantage de pousser facilement et de se ressemer, un peu trop même. En plus, la mélisse est très résistante qu’elle restera en place pendant encore de nombreuses années.

Le cytise

Le cytise est une plante excellente pour stopper le développement de nos amis moustiques, quoique quelque peu dangereuse. C’est une plante riche en alcaloïdes donc qui est extrêmement toxique. Les chenilles  qui ont le malheur de s’en nourrir se retrouvent vite avec du poison dans l’organisme. Le poison agit aussi sur les larves de moustiques et sur d’autres insectes.

L’eucalyptus

Impossible de ne pas parler d’eucalyptus lorsqu’on parle d’anti-moustiques. On le retrouve d’ailleurs dans les anti-moustiques à base d’huiles essentielles. Il est mieux sur les terrains marécageux qui attirent les moustiques en été. Lorsqu’il grandit, l’eucalyptus assainit le sol et repousse les moustiques.

La citronnelle

Le cymbopogon citratus ou la citronnelle de Java tient la deuxième place des plantes aromatiques les plus utilisées pour se débarrasser des moustiques. En plus, elle est très facile à entretenir donc parfait pour ceux qui n’ont pas vraiment la main verte. Petit plus : elle soulage les démangeaisons des piqûres.

Le margousier

Le margousier est très utilisé pour atténuer l’amertume de certains aliments. Mais lorsque vous brûlez les feuilles, les moustiques prendront leurs jambes à leurs cous en deux temps trois mouvements.

Le neem

Le neem a un franc succès en médecine ayurvédique. Son écorce, une fois séchée, est utilisée pour traiter les maladies cutanées, les inflammations et la fièvre. Tout comme le margousier, il faut brûler les feuilles pour vraiment faire fuir les moustiques.

Se protéger davantage

Laisser mère Nature vous aider à vous débarrasser des moustiques,  c’est très bien. Mais c’est mieux d’avoir une protection en plus, au cas où l’efficacité ne serait pas au rendez-vous. Utiliser des anti-moustiques bourrés de produits chimiques, ça ne vous dit rien. Installer une moustiquaire est donc LA protection faite pour vous : pas de produits chimiques, plus d’air qui circule dans la maison et la garantie d’une efficacité en toutes circonstances.

Toujours désireux de vous proposer ce qu’il y a de plus pratique, Tranquilisafe vous propose toute une gamme de moustiquaires ajustables pour portes, fenêtres et même pour baies vitrées. Mais nous savons qu’une moustiquaire, ce n’est pas seulement pour la maison, nous pouvons donc concevoir des moustiquaires sur-mesure dans n’importe quelle taille et pour n’importe quelle utilisation.

Mais attention, bébé aussi a droit aux journées d’été dans le jardin. Mais impossible de le faire sans que les moustiques ne se régalent de votre enfant. Mais heureusement que Tranquilisafe pense à vous. Nous avons donc une moustiquaire nomade pour nacelle, poussette et même lit parapluie.

moustiquaire nomade Tranquilisafe sur une pousette en extérieur

Bref, Dame Nature est généreuse. Elle nous a donné une multitude de plantes qui vont éloigner les moustiques, une aubaine pour ceux qui ne raffolent pas des anti-moustiques chimiques. Mais une protection en plus ne sera pas de refus vu que les résultats restent aléatoires. C’est pour ça que Tranquilisafe vous propose une protection optimale contre ces suceurs de sang : des moustiquaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *