Climat

Les moustiques et la pluie: une histoire d’amour

Depuis plusieurs jours, vous avez livré bataille contre les moustiques quand soudain, vous entendez des petits tocs tocs sur le toit. Youpiiiiii ! Il pleut ! Voici quelques heures de répit sans moustiques qui s’offrent à vous. Hélas, votre joie n’aura été que d’une courte durée puisque vous entendez des bzzz si familiers. C’est la confusion ! Les moustiques peuvent-ils voler sous la pluie. Eh oui, les moustiques et la pluie, c’est une grande histoire d’amour. C’est d’ailleurs pour le démontrer que David HU, scientifique au département d’ingénierie mécanique et de biologie à l’Institut de technologie de Géorgie a mené une petite expérience.

L’expérience de David Hu sur les moustiques et la pluie

Voir comment un moustique réagit sous la pluie, c’est une expérience qui n’est pas banale. L’idée est venue à David Hu lorsque son fils de 6 mois a été piqué par un moustique en plein front alors qu’il pleuvait des cordes. Un véritable miracle compte tenu du fait qu’un moustique ne mesure que 3 millimètres pour 2 mg tandis qu’une goutte de pluie fait entre 4 et 100 mg. Il se demande alors comment une telle prouesse est possible, d’où l’idée de cette expérience.

expérience de David HU sur les moustiques et la pluie

Donc, pour cette étude, les chercheurs ont mis six moustiques dans une boîte en acrylique. Ils ont ensuite soumis ces minuscules sujets à un jet d’eau de 9 m/sec. Toute cette expérience a été filmée par des caméras à 4000 images par seconde. Ils ont découvert que les moustiques se fondaient dans la goutte d’eau et se laissaient emporter sur une distance équivalente à 13 fois leur longueur. Mais quelques fractions de seconde avant de s’écraser au sol, les moustiques arrivaient à se stabiliser et à se dégager  de la goutte pour se retrouver sur les parois de la boîte. Bilan : aucun des six moustiques n’a péri au cours de cette expérience.

Mais l’expérience ne s’arrête pas là. Nos chercheurs jettent leur dévolu sur vingt malheureux anophèles qui vont être soumis à des conditions plus clémentes. Les gouttes d’eau s’abattent alors sur les vingt sujets, notamment sur les ailes et les pattes. Nos moustiques vont tanguer, rouler sur eux-mêmes ou se laisser, encore une fois, entraîner avec la goutte sur une distance de 5 à 20 fois leur longueur. Mais là encore, nos diptères s’en sortent avec brio en se dégageant à quelques millisecondes du crash et aucune victime n’a été à déplorer.

A préciser toutefois que le moustique a tout intérêt à se trouver le plus loin possible du sol. Eh oui, on a dit qu’il devait plonger en piqué avec la goutte d’eau sur une certaine vitesse pour se stabiliser. On peut donc imaginer les effets d’une goutte sur un moustique posé près du sol qui n’aura ni le temps ni la distance nécessaire pour s’extirper de son piège liquide.

Les moustiques et la pluie: comment expliquer ce phénomène ?

Le tai-chi-chuan, vous connaissez ? Si vous êtes de ceux qui n’ont aucune idée de ce que c’est, il s’agit d’un art martial chinois qui consiste à ne pas contrer la force de l’adversaire mais de suivre son train pour la retourner contre lui. Et c’est ce que font les moustiques ! On peut même dire que ce sont de vrais maîtres en la matière.

En effet, nos amis diptères n’évitent pas les gouttes d’eau. Ils préfèrent se fondre en elles et suivre doucement leurs cours jusqu’à ce qu’ils retrouvent leur stabilité. Pour ça, ils utilisent leurs ailes et leurs longues pattes pour pivoter et se libérer de la goutte.

Lorsque la goutte atteint l’insecte, elle ne ralentit sa trajectoire que de 2 à 17%. Mais notre cher diptère, quant à lui, va accélérer sa cadence pour atteindre une vitesse équivaut à 50 à 150 fois son poids soit une constante gravitationnelle de 100 à 300g. Pourtant, l’être humain, ne peut supporter que 25 g. Vous rendez-vous compte de la force improbable qui se cache derrière cette minuscule chose ?

moustique si se laisse entrainer par une goutte de pluie

Mais comment réalisent-ils cette prouesse inhumaine? Selon une étude publiée dans Proceedings of the National Academy of Sciences, ce phénomène est possible grâce à leur très faible masse corporelle et leur peau d’une grande résistance. En effet, un exosquelette de moustiques peut supporter le poids de 1000 autres moustiques et ce, en restant dans les airs. Incroyable, non ?

Les moustiques et pluie: et après ?

Bon, nous savons maintenant que les moustiques ne craignent pas de braver la pluie. Mais cette histoire ne s’arrête pas là. Si pour nous, après la pluie c’est le beau temps, pour nos amis diptères, c’est après la pluie, c’est le moment de la reproduction. En effet, comme on en parle dans cet article, les moustiques ont besoin d’eau stagnante pour déposer leurs œufs. On ne parle pas de ces grands étangs, non, une simple flaque d’eau après une nuit de pluie suffit amplement.

Une femelle moustique peut pondre plus de 100 œufs deux ou trois fois par semaine. La chaleur favorise le développement des œufs et des larves qui, après deux semaines environ, prendront leur envol pour devenir des buveurs de sang invétérés. A ce rythme, on ne peut que se rendre compte qu’une invasion n’est qu’à quelques mètres de votre porte.

Le moustique tigre, le plus dangereux

Le moustique tigre est sans aucun doute celui dont il faut se méfier lorsque la saison des pluies s’annonce. Contrairement à ces congénères, il ne pond pas ses œufs dans l’eau mais à quelques millimètres seulement. Après quelques heures de pluie, les larves ont l’humidité dont elles ont besoin pour devenir des adultes et véhiculer nombreuses maladies dont la dengue et le chikungunya.

moustique tigre

Lorsque les températures commencent à baisser, les œufs entrent en hibernation. Ils attendront le printemps suivant pour éclore. En plus, les moustiques tigres sont de véritables reproducteurs. Une femelle pond en moyenne 180 œufs tous les trois jours. Tout cela grâce à une réserve de sperme qu’elle a à disposition dès qu’elle ovule. Elle n’a donc pas besoin d’avoir des rapports fréquents pour se reproduire, un seul suffit amplement, le girl power à l’état pur.

Comment donc s’en débarrasser ?

Il existe différentes façons de se débarrasser des moustiques.

Les méthodes naturelles

Nos grands-mères nous ont légué pas mal d’astuces pour venir à bout des moustiques. Parmi les plus connues : les plantes. Tomates, géranium, basilic, menthe poivrée etc se cultivent sous les fenêtres et dans les jardins pour éviter que ces suceurs de sang ne s’invitent dans la maison. Ces odeurs trop puissantes ne seraient pas au goût des moustiques.

Le vinaigre de cidre est à la fois un anti-moustique intéressant et un antiseptique efficace en cas de piqûre. Il suffit de l’utiliser comme lotion et vous enduire avec. Mais ce n’est pas dangereux pour la peau ? Son pH est égal à celui de la peau donc, il n’y a aucun danger. Reste à savoir si l’odeur est supportable pour vos narines.

Ce ne sont que des exemples mais les astuces de mémé ne manquent pas. Mais question efficacité, ce n’est pas toujours ça.  Le dosage et la qualité des produits peuvent en être les principales causes.

Les méthodes pas naturelles

Lotions, spray etc, autant de produits à base d’huiles essentielles qu’on utilise au quotidien pour sortir sans que les moustiques ne s’acharnent sur nous. Mais attention, l’utilisation des huiles essentielles est déconseillée aux enfants de moins de trois ans, donc attention. Idem pour les femmes enceintes.

méthodes anti-moustique pas naturelles

Plus drastiques, les aérosols anti-moustiques semblent efficaces, mais à un certain prix. Ces produits à base de Deet ne sont plus des répulsifs. Non, ils ne repoussent pas les moustiques mais les zigouillent carrément. En plus, des études sont désormais en cours pour évaluer les méfaits du Deet sur le cerveau humain. On en parle d’ailleurs dans cet article.

La moustiquaire

Anti moustique connu depuis longtemps, la moustiquaire n’a pas perdu en efficacité au fil des années. Installée sur toutes les ouvertures de votre maison, elle vous protègera pendant un bon bout de temps. Et son plus, c’est qu’elle ne contient aucun produit chimique susceptible d’irriter vos voies respiratoires. Que vous ayez des enfants ou que vous attendiez un heureux événement, c’est LA solution la plus efficace pour éloigner les moustiques.

Mais la plupart des modèles de moustiquaires qu’on trouve sur le marché sont peu pratiques.  Impossible de les ouvrir si vous avez les mains prises, vous devrez vous préparer à ouvrir à votre enfant à chaque fois et refermer après lui pour vous assurer que le panneau est bien en place,… Bref, autant de situations qui peuvent vous décourager à installer une moustiquaire. Mais une solution s’impose : la moustiquaire ajustable Tranquilisafe.

La moustiquaire ajustable Tranquilisafe

La moustiquaire Tranquilisafe, c’est celle qui a été conçue en totale connaissance de vos problèmes. En effet, la marque a été créée par deux victimes de ces suceurs d’hémoglobine, et ça se voit.

Premier point : l’installation. Les coûts d’installation d’une moustiquaire traditionnelle sont un des facteurs qui vous ont découragé d’en installer une. Et nous le savons. C’est pour ça que nous avons conçu un produit facile à installer. Pas besoin d’être un bricoleur dans l’âme pour la pose. Il suffit de prendre les mesures, d’aller sur Tranquilisafe pour prendre commande, de découper et de poser la moustiquaire. Pas de panique, nous vous montrons comment faire.

Second point : la praticité. Ouvrir et refermer à chaque fois que quelqu’un passe par votre moustiquaire, ce n’est pas une vie. La moustiquaire aimantée Tranquilisafe, grâce à son système magnétique, s’ouvre à votre passage (même pas besoin de vos mains) et se referme hermétiquement juste après. Que vous ayez des enfants ou des animaux, vous n’avez plus à vous en faire. Super, non ?

femme en rouge qui porte un plateau et qui sort par une moustiquaire ajustable Tranquilisafe

Troisième point : la moustiquaire pour tous. Lorsque vous avez des animaux de compagnie et que votre porte dispose d’une chatière, vous pensez tout de suite qu’il faudra que vous preniez une moustiquaire sur mesure qui laissera passer votre animal. Eh bien, pas forcément. Avec la moustiquaire ajustable Tranquilisafe, il suffit de remonter le bas de la moustiquaire sur une ou deux côtés et fixer avec le scratch pour laisser libre accès à la chatière.

Mais Tranquilisafe, ce n’est pas seulement des moustiquaires ajustables. Si vous ne trouvez pas les dimensions dont vous avez besoin dans notre catalogue, vous pouvez commander une moustiquaire adaptée. Pour les demandes bien spécifiques comme des formes arrondies, hexagonales etc, des tailles plus importantes (ou plus petites), des utilisations hors du commun, nous vous conseillons de prendre une moustiquaire aimantée sur mesure.

Bref, on l’aura compris: les moustiques et la pluie, c’est une grande histoire d’amour. Pourtant, plus que des nuits blanches et des démangeaisons, ils peuvent vous apporter des maladies en tous genres. Il est donc temps de vous protéger en optant une moustiquaire aimantée Tranquilisage, ajustable, adaptée ou sur-mesure. Découvrez dès maintenant tous nos produits. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page