Moustique tigre

2 faits à savoir sur le moustique tigre

Vous vous êtes sûrement demandé un jour pourquoi les moustiques étaient présents dans les grandes villes que dans les campagnes où ils rencontrent peu d’humains. Ne peuvent-ils se nourrir que de sang humain uniquement ? Grâce à des études scientifiques, nous vous dévoilerons dans cet article deux faits que vous ne connaissiez pas sur le moustique tigre.

Le moustique tigre préfèrent les grandes villes

Les scientifiques ont établi deux raisons à cette préférence pour les grandes villes plutôt que les campagnes. Une étude publiée dans la revue Cell apporte un peu de lumière sur le sujet. Elle portait uniquement sur le moustique tigre, principal vecteur de maladies comme la dengue et le chikungunya. Elle a été réalisée en Afrique Subsaharienne, dans les grandes villes comme dans les contrées lointaines où on a laissé la nature s’exprimer.

Articles similaires
moustique tigre qui pique dans les villes

La densité de la population

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, les moustiques préfèrent de plus en plus vivre dans les grandes villes plutôt qu’en campagne. Les scientifiques expliquent cette préférence par la densité de la population en ville. En effet, quel meilleur endroit pour une bête assoiffée de sang humain qu’une ville qui grouille de monde. Les femelles, dès qu’elles sont fécondées, n’ont plus besoin d’aller loin pour trouver une source de protéines et de fer. C’est d’ailleurs pour ça que les moustiques envahissent les métros où ils ont du monde à proximité ainsi que des eaux stagnantes.

La sécheresse

On trouve plus facilement des points d’eau en ville que dans les campagnes, surtout en période de sécheresse. C’est difficile à croire mais pourtant, c’est la vérité. Après s’être nourries de sang bien frais, c’est la course au point d’eau pour les femelles. Rappelons, comme on le dit dans cet article, que ces dames ont besoin d’eaux stagnantes pour y déposer leurs œufs. Et en ville, il existe des tas de points d’eau. Il peut s’agir d’une petite fontaine, d’un récipient qu’on a oublié de vider etc.

Au fur et à  mesure que le temps passe, l’amour du sang humain s’inscrit dans les gènes des moustiques. Ils deviennent donc de plus en plus avides d’hémoglobine. L’urbanisation trop rapide de beaucoup de villes dans le monde, pas seulement en France, pourrait mener à une augmentation des cas de maladies véhiculées par les moustiques parce qu’ils y auront trouvé refuge. D’ici 2050, il faut s’attendre à une hausse spectaculaire des piqûres de moustiques dans les grandes villes.

Le moustique tigre préfère le sucre au sang

Malgré cet engouement pour le sang humain, le moustique tigre préfère de loin le sucre, mais soyons honnête, qui n’aime pas les douceurs. Les jeunes femelles sont moins attirées par le sang humain après avoir pris du nectar au déjeuner. Ça leur suffit amplement pour booster leurs fonctions vitales.  Si ce sont uniquement les moustiques femelles qui piquent et qui transmettent des maladies à l’homme, y-a-t-il peut-être un moyen de réduire leur attraction pour l’hémoglobine humaine.

Une étude publiée dans PLOS Biology s’est penchée sur le cas du moustique tigre. L’objectif était de savoir si les moustiques avaient encore besoin de se nourrir de sang après avoir pris un déjeuner sucré. Cette expérience a montré que les moustiques tigres femelles, dangereuses vectrices de maladies, n’avaient plus vraiment envie d’un repas de sang après quelques gouttes de nectar. Pour cause, ces repas sucrés augmentent le taux de vitellogénine (une protéine) chez le moustique. Cette protéine, pourtant, est généralement produite après un repas de sang. Il s’agit d’une source de nourriture, vitale pour les œufs en formation.  

moustique tigre qui butine

Mais ce n’est pas la seule découverte que les chercheurs ont faite. Ils ont également réussi à identifier le gène Vg-2 qui est d’une importance capitale dans l’attraction du moustique pour le sang humain. Lorsque ce gène n’est pas activé, le moustique se rue sur le sang humain. Vg-2 joue donc un rôle capital dans l’aversion des moustiques pour l’hémoglobine humaine. Il sera peut-être possible, dans un futur incertain, d’utiliser ce gène pour mettre au point de nouvelles méthodes de lutte contre les moustiques.

Et si c’était le repas sucré qui détournait le moustique tigre du sang humain

Bon, à la lumière de ces expériences, il semble évident que pour détourner les moustiques du sang humain, il faut leur donner un repas sucré. Pourtant, cette idée n’a rien de pertinente. Cette aversion n’est constatée que chez les jeunes femelles. Les femelles adultes, celles qui ont été fécondées, ont besoin des nutriments qu’on trouve dans le sang humain. Elles continueront donc de piquer même après un repas sucré à volonté. Ajoutez à cela que ces expériences n’ont porté que sur les moustiques tigres, les résultats pourraient être différents pour les autres espèces de diptères.

Selon Richard Halfpenny, spécialiste des moustiques, dans ces commentaires sur ces études dans The Conversation, les choses pourraient se dérouler autrement si on prend une autre espèce de moustique. Prenons juste l’exemple de l’Anopheles gambiae, le moustique du paludisme qui sévit en Afrique. Une hausse de la vitellogénine affaiblira son système immunitaire. Le moustique deviendra alors plus vulnérable à la maladie et aura mille fois plus de chances de le transmettre à l’homme.  Une situation catastrophique dans un pays où la maladie, aujourd’hui, fait encore des milliers de morts.

Selon lui, si on donne un repas sucré à une mélopée de moustiques, on va peut-être dissuader les jeunes femelles de piquer après. Mais les femelles adultes auront gagné en énergie pour mieux piquer. Pire encore, d’autres espèces, aussi dangereuses, pourraient voir leurs défenses naturelles s’affaiblir, les rendant plus vulnérables aux maladies. Un anti-moustique basé sur l’augmentation du taux de vitellogénine, c’est envisageable. Mais pour que ce soit efficace et utilisé à bon escient, il faut trouver un moyen de le faire non pas avec du sucre, mais avec des hormones.

Ces multiples manipulations à envisager ne seront pas sans conséquence, surtout pour l’homme. En plus, il faudra du temps pour mettre au point des méthodes efficaces. En attendant, mieux vaut toujours se protéger nuit et jour (surtout le jour pour les moustiques tigres). La solution : la moustiquaire.

La moustiquaire, la protection ultime contre le moustique tigre

femme en rouge assise dans un canapé derrière une moustiquaire  pour éloigner le moustique tigre

On voit presque chaque année de nouveaux produits censés nous aider à nous débarrasser des moustiques et pourtant,  nous finissons toujours par revenir à la moustiquaire. Pourquoi ? Les astuces naturelles ? On en a essayé toutes sortes, mais ça n’a pas toujours été une grande réussite. Peut-être que la qualité et le dosage des ingrédients ou la zone géographique y sont pour quelque chose. Quoi qu’il en soit, vous entendez toujours des moustiques roder autour de vous de jour comme de nuit.

Les anti-moustiques pas naturels contre le moustique tigre? Il y en a pas mal. Gadgets à ultrasons, lampe à UV, bracelets anti-moustiques etc, vous avez tout essayé. Arrêtez ! Ce sont des anti-moustiques qui ne fonctionnent pas ! Les insecticides ? Ce n’est pas ce qu’il y de mieux pour nos voies respiratoires, surtout si vous avez des enfants de bas âge.

La moustiquaire est la solution la plus saine pour éloigner les moustiques. Ici, il n’y a aucune trace de substance chimique. Une simple toile avec des mailles assez fines pour empêcher tout invité indésirable d’entrer chez vous, mais assez grandes pour laisser l’air circuler librement. Vous pouvez enfin laisser vos fenêtres grandes ouvertes pour laisser la brise d’été entrer.

Une protection pour toute la maison

Lorsque vous utilisez des anti-mouches chimiques ou naturels, vous ne protéger que ce qu’il y a à proximité ou seulement une pièce contre le moustique tigre. Vous aurez donc besoin de pas mal de produits pour protéger toute la maison. Pourtant, vous éviterez ce problème avec une moustiquaire. Une toile sur chaque ouverture et voilà toute la maisonnée protégée ! Si vous optez pour une moustiquaire aimantée, vous pouvez aller et venir tranquillement tout en étant sûr que les moustiques ne pourront pas se faufiler chez vous grâce au système d’ouverture et de fermeture magnétique.

Une mise en place plus facile

Mais comment ça, dites-vous. Eh bien, on ne parle pas des moustiquaires ordinaires qui nécessitent de gros travaux à l’installation. Mais de la moustiquaire aimantée qui se place facilement à l’aide d’un simple velcro: la moustiquaire ajustable Tranquilisafe. Une mètre pour prendre des mesures et une paire de ciseaux pour l’ajuster aux dimensions de l’ouverture suffisent amplement. Hey ! Mais Tranquilisafe, ce n’est pas qu’une moustiquaire ajustable, hein ! On peut tout aussi bien confectionner des moustiquaires sur mesure hexagonales, arrondies, de très grandes tailles etc. Vous l’aurez compris, on peut tout faire !

Tranquilisafe, une entreprise responsable

Lorsque vous achetez une moustiquaire Tranquilisafe, vous soutenez une entreprise respectueuse des différences. Eh oui, une partie de notre production est assurée par l’ESAT de Gap. C’est une façon pour nous de permettre aux personnes en situation de handicap de gagner leurs vies et de gagner en compétence.

Mais pas que. La préservation de l’environnement, ça nous tient vraiment à cœur. C’est pour ça que nous travaillons aujourd’hui avec Ça cartonne, une entreprise qui collecte des cartons usagers auprès des commerçants de Marseille. Ce sont ces cartons-là que nous utilisons pour expédier nos produits chez vous. Pourquoi ? Pour limiter les déchets. Donc si vous recevez votre commande dans une boîte de couches, ne paniquez pas, c’est le jeu !

collaboration entre ça cartonne et tranquilisafe

Bref, cette étude nous a montré pourquoi les moustiques appréciaient les grandes villes. Une autre a mis en évidence l’aversion des jeunes moustiques tigres femelles pour le sang humain après un repas sucré. Si ça semble être la voie vers une nouvelle génération de méthodes anti-moustiques, ces découvertes peuvent mener, au contraire, à une prolifération des maladies. Quoi qu’il en soit, protégez-vous avec une moustiquaire aimantée Tranquilisafe, c’est la meilleure chose à faire. Tous nos produits à découvrir dès maintenant dans notre catalogue.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page