L’herbe à chat, bien plus qu’une drogue, un anti-moustique puissant

L’herbe à chat, votre petit félin l’adore ! Mais que se cache-t-il derrière cette affection si particulière ? C’est ce qu’a tenté de comprendre cette équipe de chercheurs de l’Université d’Iwate au Japon à travers cette étude. On vous dit tout.

Le background de l’étude

Pour cette expérience, l’équipe de Masao Miyazaki de l’Université d’Iwate au Japon s’est penché sur plusieurs types de félins, à savoir 30 chats sauvages, 25 chats de laboratoires, des léopards, des lynx et des jaguars. Parmi les nombreuses molécules qu’on trouve dans l’herbe à chat ou l’A. polygama, un seul sort du lot par sa puissance : le nepetalactol.

Pour étudier la réaction des animaux face à ce composant, les chercheurs ont mis à proximité un papier filtre imbibé de nepatalactol, les félins, peu importe l’espèce, agissaient de la même façon. Ils ont également exposé des chiens et des souris au même produit : aucune réaction.

 L’herbe à chat: le « l’herbe » pour les chats

Ce qu’a montré cette étude, c’est que le nepetalactol est un composant puissant qui agit sur les félins. Bon, il existe pas mal d’autres agents actifs comme l’iridomyrmécine, le dihydronepetalactone, l’isoiridomyrmécine, mais l’équipe a préféré se concentrer sur le nepetalactol puisque c’était le plus dominant. L’herbe à chat, comme vous le savez, agit sur le cerveau des félins à la façon d’une « herbe » à chat. Comment ça ?

chat qui roule sur le dos

Eh bien, vous l’avez sûrement remarqué lorsque chez vous, votre chat se met à se frotter à de l’herbe à chat. Il en a été de même pour les félins qui ont participé à cette expérience. Après le contact avec la plante, le félin est emporté par une tornade d’euphorie. Mais comment diable savoir si un chat est en état d’euphorie ? Il se frotte le visage et la tête avec la plante et se met à rouler par terre comme un enfant trop excité de se trouver dans un magasin de jouets. Ils restent dans cet état pendant 5 à 15 minutes. Après, c’est le calme après la tempête. Ils restent là, allongés, en train de planer pendant plus d’une heure.

Ce que les chercheurs ne comprennent pas, c’est pourquoi les félins agissent de la sorte. Aurait-ce une raison évolutive ou biologique ou bien serait-ce une coïncidence ? Pour tenter d’apporter une esquisse de réponse à ces questions, les chercheurs ont donc mesuré le niveau d’endorphines des félins avant et après exposition au nepetalactol. Ils ont aussi découvert que les réactions des chats étaient régulées par le système opioïde (c’est la partie du système nerveux qui est liée aux drogues et aux addictions). Du coup, les chercheurs ont annihilé les récepteurs opiacés à coups de médicaments. Résultat : les chats n’ont plus montré de signes d’euphorie et n’ont plus donné l’impression de planer, même au contact du fameux composé.

L’herbe à chat: un anti-moustique de taille

Oui, le nepetalactol, ça fait planer nos amis félins, mais pas que. Eh oui, à la lumière d’un autre article, ce composant de l’Actinidia Polygama est aussi un anti-moustique hors pair. Ne nous étonnons donc pas de voir que même les félins sauvages affectionnent particulièrement cette plante.

Durant cette expérience, les chercheurs ont constaté que le nepelactol des feuilles tapissait la fourrure des chats après de longues minutes de frottements. Après quoi, les félins n’avaient plus aucun attrait pour les moustiques, notamment les moustiques tigres, contrairement aux groupes qui n’ont pas été soumis au nepetalactol.

Mais en quoi cette expérience peut-elle être bénéfique pour l’humanité ? Les effets planants du nepetalactol et son influence sur le comportement des chats, nous les connaissons déjà. Mais ce que nous ignorions, c’est que cet agent dissuade les moustiques d’approcher nos amis félins. Certes, on avait déjà évoqué ce pouvoir répulsif dans de précédentes études, mais c’est cette expérience japonaise qui va vraiment mettre la lumière sur la question.  Grâce à ces nouvelles données, il est aujourd’hui possible d’envisager une nouvelle génération de répulsifs anti-moustiques.

L’herbe à chat agit sur les chats… et seulement les chats

Toutefois, cette possibilité d’ échapper aux moustiques n’est pas la raison qui incite les félins à se frotter contre de l’herbe à chat, c’est avant tout son effet planant. Ils n’ont pas conscience qu’en agissant ainsi, ils repoussent de dangereux suceurs de sang. Mais pourquoi ce phénomène ne se produit que chez les chats ? Et est-ce que ça se passe aussi en pleine nature ou bien son action ne se limite qu’aux quatre murs d’un laboratoire ?

chat assis dans l'herbe

Mais d’après Miyazaki, ce n’est pas par hasard si les chats et l’A.polygama ont un lieu aussi particulier. Le chercheur a plusieurs hypothèses. Primo, les félins sont connus pour leur furtivité, une capacité importante pour piéger et prendre par surprise leurs proies. Ils sont tenus de rester immobiles pendant de longues minutes à observer leurs cibles. Secundo, le côté répulsif éloigne les moustiques et leurs éventuelles piqûres risqueraient de les perturber dans leur épiation.

La vraie question qui se pose est : pourquoi cette capacité ne s’est développée que chez les félins. Là encore, Miyazaki essaie de trouver une explication logique et rationnelle. Peut-être qu’un ancêtre lointain du chat tel que nous le connaissons aujourd’hui a développé des récepteurs olfactifs spéciaux, ce qui a permis à ce comportement spécifique d’évoluer dans le temps. La prochaine étape du projet consiste à identifier les fameux récepteurs olfactifs et les gènes  impliqués dans ce comportement.

Les chercheurs japonais sont tombés, malgré eux, sur un répulsif anti-moustique puissant. Ils en ont d’ailleurs appliqué sur leurs bras pour le tester et surprise ! Ça semble éloigner les moustiques. Si tout ceci semble bien beau en laboratoire, serait-ce toujours aussi efficace dans la nature ? Et si c’est le cas, sera-t-il plus puissant que les répulsif que nous trouvons désormais sur le marché ? Mais surtout, serait-il plus intéressant de le produire à grande échelle, économiquement parlant ?

Bon, il faudra donc de la patience pour apporter des réponses à ces questions. En attendant un produit fait pour les humains, à moins que ne vouliez vous rouler dans de l’herbe à chat, mieux vaut éloigner les moustiques avec la méthode la plus efficace à ce jour : la moustiquaire.

Mais pourquoi la moustiquaire ?

Que ce soit les répulsifs disponibles aujourd’hui sur le marché ou un potentiel produit à base de nepetalactol, il faut les synthétiser. En d’autres termes, ce sera   un concentré de produits chimiques qui ne sera pas toujours bénéfique pour la santé. On vous en parle d’ailleurs dans cet article.

Avec la moustiquaire, seule une toile sert de barrière entre vous et les moustiques. Ça semble bien archaïque comparé aux répulsifs, et pourtant, ça marche ! Et en plus, vous n’avez aucun souci à vous faire concernant votre santé ou celle de la famille, il n’y a pas de produits chimiques. Que vous ayez des enfants ou une femme enceinte chez vous, vous pouvez y aller les yeux fermés.

Autre point fort de la moustiquaire, c’est que c’est moins contraignant que tout autre répulsif, que ce soit naturel ou chimique. Pourquoi ? Pas besoin de mettre du produit partout, pas de temps à perdre à réaliser des recettes dont l’efficacité reste aléatoire. Tout ce que vous devez faire, c’est installer les moustiquaires sur vos ouvertures et le tour est joué ! Et c’est encore plus facile avec une moustiquaire Tranquilisafe.

La moustiquaire Tranquilisafe, c’est quoi ?

La moustiquaire Tranquilisafe est une moustiquaire aimantée, super facile à installer et super pratique.

En quoi c’est facile à installer ?

chien qui sort par une baie vitrée avec moustiquaire Tranquilisafe

Que ce soit pour vos portes, vos fenêtres et surtout vos baies vitrées, si vous choisissez une moustiquaire ordinaire, vous devrez faire appel à un professionnel pour l’installation, à moins d’être un as du bricolage. Cling cling ! Eh oui, tout ça, c’est de l’argent en plus.

Avec une moustiquaire Tranquilisafe, une paire de ciseaux et un mètre suffisent largement pour l’installation. Mais comment c’est possible ? Vous prenez les mesures de vos ouvertures et vous commandez votre moustiquaire sur Tranquilisafe. Des dimensions hors-normes, vous pouvez commander une moustiquaire ajustée ou une moustiquaire sur-mesure sur notre site. Une fois le colis reçu, il vous suffit de découper les bords de la moustiquaire et de le fixer au cadre de l’ouverture avec les velcros.

En quoi c’est pratique ?

Avec une moustiquaire ordinaire, il vous serait tout bonnement impossible de l’ouvrir avec les mains prises. Mais vous n’aurez pas ce problème avec la moustiquaire Tranquilisafe. Grâce aux aimants au niveau de l’ouverture, vous pouvez passer dans le jardin même avec un gros plateau dans les bras : la moustiquaire s’ouvre à votre passage. Mais en plus, elle se referme aussitôt pour ne pas donner aux moustiques le temps de se faufiler chez vous.

Et quoi de plus ?

Depuis deux ans, une moustiquaire sur-mesure Tranquilisafe, c’est une moustiquaire fabriquée en France. Tout ça est possible grâce à notre collaboration avec l’UNAPEI et l’ESAT de GAP (tous les détails dans cet article).

Mais pas que. Nous travaillons également avec Ça cartonne, une entreprise marseillaise qui fait de la collecte de cartons usagés auprès des commerçants du Grand centre de la Cité Phocéenne.

Bref, votre chat c’est un vrai futé ! Non seulement il se drogue avec de l’herbe à chat, mais il bénéficie, malgré lui, d’une protection anti-moustique puissante, d’après cette étude japonaise. Mais en attendant de voir ce composant, le nepetalactol, dans les répulsifs anti-moustiques nouvelle génération, une solution subsiste : la moustiquaire aimantée Tranquilisafe. Protégez-vous dès maintenant et découvrez toutes les offres Tranquilisafe.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *