Loiret: le moustique tigre repéré

Mauvaise nouvelle pour le Loiret : le moustique tigre a été signalé dans le département d’après l’ARS de Centre-Val de Loire. Évolution de cet insecte invasif et les bons gestes à adopter, on vous dit tout.

Le moustique tigre signalé dans les alentours

On avait déjà signalé le moustique tigre en automne. C’était à une centaine de mètres du Zénith d’Orléans. Dans son bilan 2020, l’ARS parle également de « deux signalements douteux » du côté de Chilleurs-aux-Bois et de La Chapelle-Saint-Mesmin. Mais le 22 juin 2021, l’ARS évoque l’apparition des premières pontes de moustiques tigres dans la région. C’était aux alentours du parking des Montées.

Ces moustiques restent actives normalement jusqu’au mois de novembre. Non seulement le moustique tigre est encore plus agaçant (ses bourdonnements sont beaucoup plus stridents et il est maladies plus agressif que le moustique commun) mais ce petit malin est aussi vecteur de certaines telles que la dengue, le zika ou le chikungunya. Certes, il ne peut transmettre la maladie que s’il a piqué une personne infectée, mais il faut toujours redoubler de vigilance.

moustique tigre

Quoique, Christophe Corbel de l’ARS a tenu à préciser qu’il ne s’agit encore d’aujourd’hui qu’une présence ponctuelle. Malheureusement, on ne peut pas empêcher cette situation d’évoluer. Et le pire, c’est qu’une fois cette bestiole bien installée, il est quasiment impossible de le déloger, du moins complètement. Et même si la saison du moustique tigre arrive à son terme avec la baisse des températures, les œufs peuvent très bien survivre à l’hiver et n’attendent que les premières pluies pour refaire surface.

Et le moustique tigre semble ne pas vouloir freiner son avancée à travers la France. Il est repéré dans l’Indre en 2017, dans le Cher en 2019, dans l’Indre-et-Loire en 2020 et cette année, dans le Loiret. Rappelons qu’il est désormais présent dans quelque 64 départements de France métropolitaine.

Des mesures déjà prises

A Olivet, les autorités n’ont pas tardé à mettre en place de nouvelles mesures pour repousser le moustique tigre. Deux pièges-pondoirs ont été installés autour d’Auchan et un autre au parking des Montées à Orléans, poursuit Christophe Corbel. Ce sont des pièges traditionnels composés de seaux d’eau sale sur laquelle flotte du polystyrène qui accueillera les œufs ? D’autres pièges de ce genre ont également été installés dans les grandes villes du Loiret comme Saran, La Ferté, Montargis, Fleury, ou Pithiviers. Mais pourquoi avoir ciblé les grandes villes ? Parce que le moustique tigre est un petit citadin qui aime vivre près des humains. C’est toujours plus pratique d’avoir un repas chaud à proximité.  

Ce qu’il faut faire

La lutte contre le moustique tigre est l’affaire de tout un chacun. Nous avons donc tous notre part de responsabilité. Mais que faut-il faire ?

Signaler le moustique tigre 

Si vous voyez un moustique tigre autour de chez vous, vous devez avant tout en avertir les autorités. Pourtant, en 2018 d’après les chiffres de l’IFOP, quelque 43% des français ne savent pas reconnaître un moustique tigre et seulement 4% connaissent les risques que peut représenter cette petite bestiole. Pire encore, 59% des français ne vont pas signaler la présence du moustique tigre même s’ils en voyaient un.

Pourtant, le moustique tigre est reconnaissable parmi des milliers avec ses pattes et son dos rayés blanc et noir, sa petite taille (5mm) et ses ailes très sombres.

Si vous en voyez un près de chez vous, vous pouvez le signaler aux autorités en    allant sur le site de Vigilance moustique, celui du Ministère de la santé  ou ici. Pour ça, vous devez envoyer une photo en macro du moustique ou si vous arrivez à le tuer, envoyez l’insecte mort directement par la Poste.

Mais que se passe-t-il après le signalement ? Les photos ou les dépouilles seront analysées au laboratoire Inovalys pour déterminer s’il s’agit bien de moustique tigre ou non. Si besoin, le labo peut aussi procéder à des enquêtes sur terrain dans les zones déjà déclarées habitées par le moustique tigre. Il peut aussi ordonner l’élimination des gîtes larvaires par traitement biologique.

signaler moustique tigre dans le Loiret

Si un cas de dengue, de zika ou de chikungunya est déclaré, le laboratoire peut envoyer un agent au domicile de la personne malade pour voir s’il n’y a pas de moustique tigre susceptible de véhiculer la maladie dans les alentours.

Éliminer les gîtes larvaires

Si le moustique tigre s’avère dangereux, il en faut peu pour s’en débarrasser ou du moins pour réduire les risques de le voir dans votre jardin. Mais pourquoi s’y mettre ? Le moustique tigre n’est pas un grand voyageur. Il ne va jamais au-delà des 150 m autour du lieu de ponte. Donc, si vous en voyez un chez vous, c’est qu’il provient de votre jardin ou de celui du voisin. C’est là toute l’importance de sensibiliser le voisinage. C’est d’ailleurs pour ça que des brigades du moustique tigre ont été formées un peu partout.

Stopper le cycle de développement est encore plus important lorsqu’on sait qu’une femelle moustique tigre peut pondre jusqu’à 200 œufs qui éclosent dans les quinze jours. Alors, comment venir à bout de ces gîtes larvaires ? Rien de bien difficile. L’ARS vous conseille de faire le tour de votre jardin au moins une fois par semaine. Votre cible : tout ce qui est eau stagnante. Vous en trouverez sûrement dans les coupelles de fleurs, dans les pieds de parasols, les arrosoirs, les petits bouchons de la dernière garden party etc. Videz même les plus minuscules récipients parce que le moustique tigre n’a besoin que de quelques millilitres d’eau pour pondre. N’oublions pas que c’est une espèce qui vient de la forêt d’Asie qui a l’habitude de pondre dans des feuilles.

Mais les réserves d’eau pluviale ne sont pas pour autant épargnées. Pensez à les recouvrir d’une moustiquaire. Prenez le temps de vérifier les gouttières pour voir si l’eau s’écoule comme il faut. Pensez également à renouveler systématiquement l’eau des vases. L’idéal serait même de la remplacer par du sable.

Prendre soin du jardin

Quel meilleur moment pour prendre soin de son jardin que pendant les beaux jours. C’est non seulement une question d’esthétique, mais ça peut aussi éloigner les moustiques de chez vous. Ces petites bestioles adorent se reposer dans les endroits broussailleux. Pensez donc à débroussailler et élaguer régulièrement pour éviter ces invités indésirables.

Se protéger à l’extérieur

Contrairement au moustique commun, le moustique tigre sévit en journée et au crépuscule. C’est donc celui qui nous ennuie pendant nos balades ou pendant nos apéros dans le jardin. Pensez donc à vous protéger autant que vous le pouvez lorsque vous êtes hors de chez vous. Lotions, sprays, bracelets anti-moustiques, vous n’avez que l’embarras du choix. Mais le plus important, couvrez-vous bien. Le moindre centimètre de peau exposé est une invitation à déjeuner pour le moustique tigre. Oui, ce n’est pas très évident en cette chaleur estivale mais il vaut mieux porter des vêtements clairs, amples et longs et c’est l’ARS qui le dit.

Se protéger à l’intérieur

Mais les moustiques ne se contentent pas de vous piquer en extérieur, ils n’ont aucun scrupule à pénétrer chez vous pour se nourrir de votre sang. Il est donc plus qu’important de se protéger même chez vous. Pour ça, l’idéal, c’est d’installer des moustiquaires à vos portes et fenêtres. L’avantage, c’est que les mailles sont assez grandes pour laisser l’air circuler mais assez serrées pour ne pas laisser passer les insectes. Eh oui, une moustiquaire, ce n’est pas que pour les moustiques comme on vous le montre dans cet article.

Mais bon, vous pouvez penser que la moustiquaire, ce n’est pas ce qu’il y a de plus pratique. Les enfants ont du mal à l’ouvrir et les animaux risquent de passer à travers. Certes, mais c’est sans compter sur la moustiquaire Tranquilisafe. Elle est dotée d’un système d’aimants qui lui permet de s’ouvrir et se refermer automatiquement à chaque passage.

Nos moustiquaires sont fabriquées à partir des meilleurs matériaux qu’on peut trouver sur le marché. En fibre de verre, nos toiles résistent aux chocs et aux UV. En ce qui concerne la qualité, ça se sent au toucher, la moustiquaire est nettement plus lourde que ce que vous pouvez trouver sur le marché. En plus, une moustiquaire se doit avant tout d’être esthétique. C’est pour ça que nous avons choisi une couleur qui ne se salit pas trop et que nous avons particulièrement soigné les finitions.

moustiquaire ajustable Tranquilisafe

Une partie de nos moustiquaires ajustables et nos moustiquaires sur-mesure sont fabriquées à l’atelier couture de l’Esat de Gap. Oui, nous sommes une entreprise engagée dans le respect des différences. On parle de cette collaboration dans cette interview.

Mais nous avons pensé à toute la famille aussi. Nous avons concocté une moustiquaire nomade pour que bébé puisse aussi profiter des beaux jours en extérieur. Livrée avec une housse, vous pouvez l’emmener partout, ça s’adapte à tout : nacelles, poussettes, lits parapluies etc.

Bref, rien ne semble arrêter le moustique tigre dans sa folle progression. Aujourd’hui, il n’est présent que de façon ponctuelle dans le Loiret, mais il faut s’attendre à ce qu’il s’y installe définitivement. A chacun donc de se protéger, en plus des moyens de lutte mis en place par les autorités. En attendant, découvrez tous nos produits Tranquilisafe.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *