Le west nile virus fait un mort aux Etats-Unis

Malheureuse nouvelle du côté des Etats-Unis, le west nile virus a fait un mort cette année. Une maladie qui prend de l’ampleur, aux Etats-Unis comme en Europe. On vous dit tout.

Le virus de la fièvre du West Nile virus, c’est quoi ?  

Le virus de la fièvre du West Nile, c’est quoi ? Il s’agit d’un virus qui fait partie de la famille des flavivirus, c’est-à-dire, de la même famille que celui de la fièvre jaune, de l’encéphalite St Louis et japonaise. Ce parasite ne touche pas seulement les oiseaux, mais aussi les humains et les chevaux.

Comment se transmet cette maladie ?

Le mode de transmission est assez simple. Les oiseaux sont les malheureux hôtes du virus. Et d’ailleurs, des études récentes ont montré que le virus se propageait à une vitesse V chez les volatiles. On en parle d’ailleurs dans cet article.

corvidés sensibles au west nile virus

Certaines espèces d’oiseaux sont nettement plus sensibles au virus que d’autres comme ceux de la famille des corvidés. C’est d’ailleurs pour ça que les autorités sanitaires passent au crible fin les cadavres de corvidés qui peuvent être indicateurs de présence du West Nile virus.

Comment se manifeste la maladie chez l’homme ?

Dans le cas d’une infection au west nile virus, 80% des hommes ne présentent aucun symptôme. Dans les 20% restants, les symptômes s’apparentent à ceux de la grippe : rougeurs, fièvres et maux de tête, et des encéphalites, mais ce sont des cas rares. Les symptômes graves touchent moins de 1% des malades. Rappelons qu’en 2017, la maladie a déjà fait 121 morts aux Etats-Unis.

Et chez les animaux ?

En ce qui est des chevaux, la maladie se manifeste par une perte d’appétit, une ataxie et la dépression. La maladie touche également la motricité en causant une paralysie partielle, des contractions musculaires incontrôlables, une désorientation etc. Côté neurologique, la maladie peut entraîner des convulsions et il se peut aussi que l’animal se déplace en cercle. Attention, vigilance ! Il se peut que les symptômes ne soient pas accompagnés de fièvre. Dans les cas les plus extrêmes, la maladie plonge l’animal dans le coma, ce qui peut entraîner la mort.

Les oies font partie des espèces les plus susceptibles de développer des symptômes neurologiques. Ça se traduit par une paralysie des membres inférieurs et des ailes, une difficulté de coordination dans les mouvements, etc. Rappelons que le taux de mortalité est élevé chez lui puisqu’il peut aller de 20 à 60%.

Et comment se passe le diagnostic et le traitement ?

Lorsqu’un animal ou une personne présente les signes cliniques souvent, il est conseillé de se rendre au plus vite chez un professionnel de la santé. Il sera à même de demander une analyse sérologique pour détecter la présence du west nile virus.

Comment soigner la maladie ? Il n’y a pas encore de traitement spécifique au west nile virus. Il s’agit plutôt aujourd’hui de traiter les symptômes.

Comment éviter de contracter le virus ?

Pour les chevaux, il existe un vaccin contre le west nile virus. Ces vaccinations s’avèrent efficaces, notamment dans les zones à haut risque de contagion. Ces vaccins sont d’ailleurs fortement recommandés par l’OIE.

Les autorités sanitaires ont mis en place des programmes de surveillance des oiseaux, notamment les corvidés. Ce sont ces surveillances qui leur permettent de mettre en place les mesures adéquates pour préserver la santé des hommes et des animaux. Mais cette lutte, c’est l’affaire de tout le monde. Les autorités appellent donc la population à signaler la présence de cadavres de corvidés pour pouvoir faire des analyses ?

Une protection adéquate

Mais observer ne suffit pas. Il faut se protéger au maximum. Aujourd’hui, des mesures ont été prises pour limiter la propagation des principaux vecteurs, les moustiques. Mais les autorités sanitaires incitent également tous les ménages à participer pleinement à cette lutte en supprimant tous les endroits propices au développement des œufs autour de chez eux.

Eh oui, les moustiques femelles, après fécondation, partent à la quête d’eaux stagnantes qui pourraient accueillir leurs progénitures. S’ils n’en trouvent pas dans votre jardin, ils iront chercher ailleurs. C’est pour ça qu’il est important d’inciter tout le voisinage à en faire de même. Il est impératif d’éloigner les moustiques des animaux et des hommes autant que possible. L’idéal, c’est d’utiliser des insectifuges ou une moustiquaire.

Un mort aux Etats-unis

C’est dans le comté de San Luis Obispo que la terrible nouvelle a été annoncée par le département californien de la santé publique (CDPH). Le directeur du CDPH, Tomás J. Aragón, a tenu à rappeler aux habitants à quel point le west nile virus se propageait rapidement sur le territoire. Il est donc plus que vital de se protéger au maximum.

carte du wet nile virus aux Etats-Unis

Rappelons que le 9 juillet dernier, on avait signalé quelque 45 oiseaux morts éparpillés dans six comtés et 177 moustiques dans 13 comtés. Il ne faut pas s’en étonner avec les températures élevées qui sont favorables au développement des moustiques. Les risques de transmission de maladies véhiculées par le moustique sont nettement plus élevés en été et au début de l’automne.

Mais ce n’est pas le seul facteur influençant l’évolution de la maladie. Il y a également les espèces d’oiseaux et de moustiques ainsi que leurs nombres. Le taux d’immunité des volatiles est également un critère important.

Ce sont les personnes souffrant d’hypertension ou de diabète qui sont les plus enclines à développer des formes graves telles que l’encéphalite ou la méningite.

La protection optimale : la moustiquaire Tranquilisafe

Les maladies transmises par les moustiques se répandent comme une traînée de poudre. Rien qu’en France, on trouve des maladies tropicales telles que la dengue, le zika ou le chikungunya, en plus du west nile virus. Il est donc plus judicieux de se protéger en extérieur (avec des anti-moustiques) comme en intérieur (avec une moustiquaire).

Et en plus, les moustiques ne sont pas les seuls nuisibles en été. Vous avez aussi des mouches, notamment en campagne.

Tranquilisafe vous propose des moustiquaires ajustables, ajustées et sur-mesure pratiques et faciles à installer. Eh oui, économisez en installant vous-même votre moustiquaire. Vous n’êtes pas un as du bricolage ? Il n’y a pas de quoi s’affoler, c’est super facile. Vous prenez d’abord les mesures de vos ouvertures et allez sur le site de Tranquilisafe pour voir si nous les avons (ou du moins ce qui s’en rapproche) : ce sont nos moustiquaires ajustables.

Note importante : la moustiquaire ajustable Tranquilisafe existe pour porte, fenêtre ( nous avons été les premiers à le faire) et pour baie vitrée (nous sommes les seuls à le faire).

Impossible de trouver la hauteur que vous cherchez ? Nous pouvons modifier la hauteur pour matcher parfaitement avec vos ouvertures : ce sont nos moustiquaires ajustées. Ni la hauteur ni la largeur ne vous conviennent ? Nous pouvons produire les dimensions que vous recherchez : ce sont nos moustiquaires sur-mesure.

Nos moustiquaires ont l’avantage de s’ouvrir et de se refermer automatiquement lorsque vous passez. C’est pratique lorsqu’on a des enfants ou des animaux de compagnie. Tout ça, c’est grâce au système d’aimants que nous avons conçu. Vous pouvez désormais passer même avec les mains prises. Si ça, ce n’est pas pratique ?

Certes, vous vous dites qu’une moustiquaire n’est pas durable, avec votre chat qui adore jouer les ninjas et s’y accrocher.  Et en plus, ça peut être dangereux pour les animaux de compagnie. C’était sans compter sur la moustiquaire Tranquilisafe. Nous avons sélectionné les meilleurs produits sur le marché pour faire des moustiquaires de qualité. Notre choix s’est arrêté sur la fibre de verre, un matériau dont la résistance n’est plus à présenter. D’ailleurs, si vous êtes du côté d’Aubagne, vous pouvez faire un petit tour chez Auchan pour voir de près nos moustiquaires.

tranquilisafe chez Auchan Aubagne

Mais Tranquilisafe, ce n’est pas que moustiquaires pour porte, fenêtre et baie vitrée. Nous savons aussi que bébé a besoin de profiter du soleil mais que les produits anti-moustiques, ce n’est pas top pour cette peau délicate. Nous avons donc créer une moustiquaire nomade pour nacelle, poussette et lit parapluie (oui tout ça en un seul produit) que vous pourrez emmener partout.

En plus, nous sommes une entreprise engagée qui place la préservation de la planète en première place de ses priorités. C’est pour ça que nous travaillons avec Ça cartonne, une entreprise marseillaise qui récolte les cartons usagés des commerçants du centre de Marseille. Ce sont ces cartons que nous réutilisons pour expédier nos moustiquaires. C’est notre petite participation dans la création d’un monde sans déchet.

Mais nous sommes aussi très à cheval sur le respect des différences. C’était donc naturel que nous confiions la production de nos moustiquaires sur-mesure et d’une partie de nos moustiquaires ajustables et ajustées à l’atelier couture de l’Esat de Gap. Nous travaillons d’ailleurs sur de nouveaux partenariats. Mais ça, on verra plus tard.

Il semble impossible d’arrêter la propagation des moustiques et des maladies qu’ils véhiculent. Ce décès aux Etats-Unis en est la preuve. Le mieux, c’est de se protéger au mieux de leurs piqûres en utilisant des anti-moustiques et des moustiquaires. Le west nile virus, l’origine de la prochaine pandémie

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *