Vectrap: un nouveau dispositif contre le moustique tigre aux alentours de Montpellier

Le moustique, l’ennemi à abattre à tout prix et ce, tous les ans. Bon, le moustique commun a été relégué au second plan depuis quelques années à cause d’une espèce plus dangereuse : le moustique tigre. Pour en venir à bout, les chercheurs de l’Entente interdépartementale de démoustication ont lancé le projet Vectrap, des pièges à moustiques en version béta dans les alentours de Montpellier.

Des moustiques dont il faut plus que jamais se débarrasser

Le moustique tigre, qui a peu à peu remplacé le moustique commun dans le mépris des gens, est une espèce très invasive qui n’a aucune honte à s’inviter chez les gens. Mais surtout, il a envahi plus de 60% du territoire français. Et il se peut qu’il s’installe dans toute l’Europe d’ici 2030.

Mais outre son côté sans-gêne, ce moustique tigre est un enfer pour notre santé. Il est le malheureux vecteur de plusieurs maladies tropicales (qui existent en France depuis pas mal d’années). Parmi elles : le zika, le chikungunya et la dengue.

On veut se débarrasser du moustique tigre, oui, mais c’est loin d’être gagné jusqu’à aujourd’hui. Et  les zones méditerranéennes sont leurs lieux de prédilection. Certes, les autorités sanitaires se sont mises à la campagne de sensibilisation des français à la lutte anti-moustique tigre.

moustique tigre

Le moustique tigre et les maladies

La dengue

Les symptômes de la dengue se rapprochent de ceux de la grippe dans 25 à 60% des cas : nausées, douleurs aux articulations, fièvre, maux de tête et. Mais ajoutez à cela une grosse fatigue et des éruptions cutanées. En 2021, du 1er mai au 16 juillet, on a déclaré quelques 91 cas de dengue ( dont 75 cas importés), d’après les chiffres de Santé publique France.

Le chikungunya

Si quelques jours après une piqûre de moustiques vous commencez à ressentir une grosse fatigue et des douleurs musculaires, pensez  consultez un médecin. Il y un risque que ce soit le chikungunya. A savoir que jusqu’à fin juin, Santé publique France a recensé deux cas de chikungunya en Provence-Alpes-Côte d’Azur et en Occitanie.

Le zika

De même pour le zika. Les symptômes restent les maux de tête, les douleurs musculaires, la fatigue et des éruptions cutanées. Il se peut aussi que le malade ressente une certaine douleur derrière les yeux ou développe une conjonctivite. Certes, la maladie semble bénigne mais elle est dangereuse pour les femmes enceintes, ou du moins pour les fœtus. En effet, le zika peut entraîner une malformation chez le fœtus : la microcéphalie. Mais ça, on vous en parle dans cet article.

Les français pas très conscients du danger

Une étude Ifop faite en 2018 a donné des chiffres assez alarmants dans cette lutte contre le moustique tigre. Ce seraient quelque 43% des français qui ne savent pas reconnaître un moustique tigre parmi d’autres espèces. Chose incompréhensible puisque ce petit coquin se reconnaît très facilement avec les rayures noires et blanches sur les pattes et le thorax. Pourtant, d’après toujours cette étude, 59% des français n’ont pas le réflexe de signaler la présence du moustique tigre aux autorités sanitaires.

Une avancée qui semble impossible à stopper

Depuis 2004, le moustique tigre semble vouloir mordicus envahir la France. En 2021, il s’est implanté dans 64 départements sur 96, ce qui équivaut à 67% du territoire français. Il ne faut pas s’en étonner aussi, cette espèce adore la vie citadine.

carte moustique tigre 2021

Les départements envahis sont classés en deux catégories. Ceux dont moins de 40% des communes sont touchées sont classés départements faiblement colonisés. A contrario, si plus de 40% des communes sont touchées, le département est classé fortement colonisé.

Vectrap : la solution à Montpellier ?

Mais ces mesures collectives ne semblent pas encore vraiment porter leurs fruits. C’est pour ça que dans trois communes aux environs de Montpellier, l’Entente Interdépartementale pour la Démoustication ou l’EID a installé le dispositif anti-moustique Vectrap.

Il s’agit en fait d’un piège à moustiques conçu par les chercheurs de l’EID pour venir à bout de la prolifération de ces malotrus. Comment il fonctionne ? Le chargé de projet, Yvon Perrin nous l’explique. Le leurre va attirer les femelles moustiques. Mais une fois dedans, elles n’auront pas accès à l’eau car elles seront bloquées par un filet. Elles ne pourront donc pas pondre leurs œufs. La seule solution qui s’offre à elles : déguerpir au plus vite. Mais elles ne le pourront pas. Elles seront capturées par une carte collante qui leur barrera la route. Ainsi, elles ne pourront pas en ressortir.

Quelque 400 de ces piégeages en masse ont été installés dans 3 communes de l’Hérault : Castelnau-le-Lez, Saint-Clément-de-Rivière et Clapiers. Ils seront placés bien à l’ombre dans plusieurs jardins autour de Montpellier. Il faudra attendre trois ans pour évaluer les impacts de ces dispositifs et pour voir comment on peut les améliorer.

Une fois ce délai passé, les dispositifs déployés seront retirés et améliorés. Ils seront ensuite réinstallés l’année suivante. Grégory L’Ambert, responsable méthode et recherche à l’EID, a rappelé que l’objectif du projet Vectrap est de savoir si ce piégeage de masse peut aider à stopper la prolifération des moustiques.

Une démarche écologique

Les habitants, à l’image de Jean-Pierre, se montrent contents du dispositif Vectrap. En effet, une démarche totalement écologique est toujours la bienvenue dans un monde où les produits chimiques sont les plus utilisés pour se débarrasser des moustiques.

Des mesures supplémentaires quand même s’il vous plaît

Les protections collectives

Mais pour ceux qui n’ont pas eu la chance d’avoir vectrap dans leurs jardins, comment ça se passe ? L’EID conseille à chacun de continuer à empêcher les moustiques de pondre dans les environs en les privant d’un lieu de ponte. Pour ça, il faut faire un petit tour du jardin, au moins une fois par semaine. Pour quoi faire ? Vous débarrasser de tout ce qui est point d’eau stagnante, nécessaire aux moustiques pour pondre. Coupelles, gouttières, pneus, et même les bouchons de bouteilles qui traînent par-ci par-là.

Vos fleurs, vous les aimez chez vous, bien installées dans un vase. Certes, mais ce sont de véritables nids à moustiques. Si possible, changez l’eau au moins une fois par semaine pour stopper le développement des œufs. N’hésitez pas à inciter vos voisins à faire de même. C’est important. C’est d’ailleurs pour ça que certaines villes ont mis en place des « brigades du moustique tigre » pour sensibiliser davantage leurs voisins. A Alès, même les enfants se déclarent porte-parole de cette lutte contre le moustique tigre.

Les protections individuelles

Pièges ou non, il est plus judicieux de toujours se protéger en dehors de la maison. Comment ? En se couvrant bien pendant vos sorties. Manches longues, pantalons, bref, tout pour recouvrir le maximum de peau pour ne pas devenir la cible des moustiques. C’est encore plus important lorsqu’on sait que le moustique tigre pique en journée, notamment à l’aube et au crépuscule.

Les produits anti-moustiques ne manquent pas sur le marché. Vous avez tous ces gadgets soi-disant anti-moustiques à UV ou à ultrasons. Mais bon, ils ne sont d’aucune efficacité. Nous en parlons d’ailleurs dans cet article.

Mais bon, vous avez les insecticides à base de produits chimiques tels que le Deet, la perméthrine etc. Ça reste des produits chimiques, donc pas ce qu’il y a de mieux pour la santé mais ça a le mérite d’être efficace. Besoin de quelque chose de plus soft ? Les lotions et sprays anti-moustiques s’avèrent aussi efficaces, à condition de vous en remettre une couche dès que vous entendez des bourdonnements aux alentours. Attention ! Ce sont des produits à base d’huiles essentielles qui ne sont pas à utiliser sur des enfants de moins de deux ans.

La moustiquaire reste une des meilleures façons de se protéger lorsqu’on est chez soi. En plus, devoir fermer en permanence les fenêtres ou la baie vitrée en plein été, ce n’est pas une vie. Mais si vous installez une moustiquaire sur les ouvertures de votre maison, vous pouvez profiter de la petite brise d’été chez vous, tranquilou.

moustiquaure sur esure Tranquilisafe

La moustiquaire Tranquilisafe, grâce à son système aimanté, allie la praticité et l’esthétique et la qualité. Ce sont des moustiquaires de qualité en fibre de verre qui résistent aux chocs et aux UV. Ce sont aussi des toiles qui s’ouvrent et se referment sans que vous ayez à bouger le petit doigt. Ça se fait tout seul à votre passage.

Nous avons un large choix de dimensions pour vos portes, fenêtres, portes fenêtres et baies vitrées. Mais nous pouvons aussi confectionner des moustiquaires sur-mesure de n’importe quelles dimensions et pour n’importe quelle utilisation. En plus, nos moustiquaires sur-mesure sont made in France, par les mains de nos fées de l’atelier couture de l’Esat de Gap.

Bref, le projet Vectrap se veut être une solution durable au problème du moustique tigre autour de Montpellier. Mais serait-ce vraiment le cas ? La réponse dans trois ans. Mais en attendant, mieux vaut se protéger au mieux en éliminant les points d’eau stagnante, en se couvrant bien, en utilisant des produits anti-moustiques et surtout, en installant des moustiquaires sur les ouvertures de la maison.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *